November 26, 2018 / 3:29 PM / 23 days ago

GM va réduire sa production et ses effectifs en Amérique du Nord-sources

DETROIT/WASHINGTON, 26 novembre (Reuters) - General Motors (GM) va réduire sa production, arrêter l’assemblage des voitures qui se vendent le moins bien et tailler dans ses effectifs en Amérique du Nord, a-t-on appris lundi de plusieurs sources.

Ces mesures représenteraient la plus importante restructuration du constructeur automobile en Amérique du Nord depuis sa faillite il y a 10 ans.

Le groupe américain prévoit d’arrêter l’an prochain la production de trois usines au Canada (Oshawa) et aux Etats-Unis (Ohio et Michigan). Il va aussi arrêter de fabriquer plusieurs modèles actuellement assemblés sur ces sites, comme la Chevrolet Cruze, la Cadillac CT6 et la Buick LaCrosse, ont dit les sources.

GM discutera de ces questions avec le syndicat United Auto Workers l’an prochain. La directrice générale du groupe, Mary Barra, a dévoilé ses projets lors d’entretiens téléphoniques ce lundi, ont ajouté les sources.

GM s’est refusé à tout commentaire, avant une annonce officielle.

General Motors, comme d’autres constructeurs et équipementiers automobiles, fait face à une pression accrue sur les coûts en raison de la baisse de la demande pour les berlines traditionnelles. Le groupe de Détroit a également déclaré que les droits de douane sur l’acier importé, imposés au début de l’année par l’administration Trump, représentaient une charge d’un milliard de dollars.

Unifor, un syndicat canadien représentant des salariés de l’automobile, a déclaré dimanche avoir été informé par GM que l’usine d’Oshawa au Canada ne bénéficierait plus d’aucune commande après décembre 2019.

Le groupe américain emploie environ 2.500 salariés syndiqués dans cette usine qui produit les berlines Chevrolet Impala et Cadillac XTS. L’usine s’occupe également de l’assemblage final des pick-up Silverado et Sierra.

GM discute en interne depuis des mois sur la manière de faire face à la contraction de la demande, a déclaré une source.

GM s’est engagé dans une transition, qui devrait s’avérer longue et coûteuse, vers les véhicules électriques et autonomes et les nouveaux services de mobilité tels que l’autopartage.

Ses concurrents américains, Ford Motor et Fiat Chrysler Automobiles, ont tous deux abaissé leur production aux Etats-Unis. Ford a annoncé en avril son intention de cesser la fabrication de la quasi-totalité de ses véhicules en Amérique du Nord. (Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below