November 22, 2018 / 2:01 PM / a month ago

LEAD 1-La BCE unanime sur la fin du QE lors de sa réunion d'octobre -minutes

(Actualisé avec des détails)

FRANCFORT, 22 novembre (Reuters) - Les responsables de la Banque centrale européenne ont souligné lors de leur réunion d’octobre la nécessité de réaffirmer l’arrêt du programme d’achat d’actifs à la fin de l’année en dépit de risques croissants pour l’économie pointés par certains d’entre eux, montre le compte rendu de leurs débats publié jeudi.

Certains investisseurs se sont interrogés sur la détermination de la BCE à cesser fin décembre ses achats massifs de titres sur le marché et à commencer à relever ses taux d’intérêt après l’été 2019.

Les banquiers centraux ont pris acte de données économiques décevantes lors de leur réunion des 24 et 25 octobre mais ont conclu à des perspectives d’ensemble toujours favorables en matière de croissance économique et d’évolution des prix.

“Il est important de souligner que les données disponibles, quoique légèrement en retrait des anticipations, restent globalement compatibles avec une poursuite de la croissance généralisée de l’économie de la zone euro et une hausse progressive de l’inflation”, lit-on dans les “minutes”.

A l’issue de la réunion du Conseil des gouverneurs, la BCE avait maintenu ses taux à des plus bas records et redit son intention de mettre fin à son programme d’”assouplissement quantitatif” (QE), auquel elle aura consacré quelque 2.600 milliards d’euros.

Les positions exprimées en faveur d’une analyse plus prudente de la situation économique ont été isolées, selon le compte rendu qui fait état d’une seule remarque sur la balance des risques susceptible de pencher vers le bas.

Dans sa déclaration introductive à la conférence de presse de son président Mario Draghi le 25 octobre, la BCE a fait état de risques toujours “globalement équilibrés”, tout en mentionnant la persistance de risques “liés au protectionnisme, aux vulnérabilités des marchés émergents et à la volatilité des marchés financiers.”

La perspective de nouvelles facilités de crédit pour les banques, sous la forme d’opérations ciblées de refinancement de long terme (TLTRO, Targeted long-term refinancing operation), a été à peine abordée.

“Il a été observé que la maturité de certaines des opérations ciblées de refinancement de long terme tomberait sous une année dans le courant de l’an prochain, ce qui pourrait affecter l’évolution des liquidités disponibles et pourrait affecter les positions de liquidités des banques”, écrit la BCE dans les minutes.

Des sources ont indiqué à Reuters qu’il n’y aurait pas davantage de décision sur les TLTRO en décembre.

Les banques de la zone euro ont emprunté 739 milliards d’euros dans le cadre de la dernière tranche de TLTRO qui a eu lieu en mars 2017. Sur ce total, 14,6 milliards ont été remboursés, le reste arrivant à échéance en 2020 et 2021.

Cela pourrait s’avérer douloureux par exemple pour les banques italiennes, qui doivent rembourser 250 milliards d’euros de TLTRO dans un contexte et de hausse des taux et d’incertitudes politiques. (Francesco Canepa, Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below