November 20, 2018 / 1:03 PM / 25 days ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 16H00 GMT (20/11)

Theresa May demain à Bruxelles pour voir Juncker

LONDRES - La Première ministre britannique, Theresa May, se rendra demain mercredi soir à Bruxelles pour y rencontrer le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, dans le cadre des discussions en cours sur l’avenir des relations entre l’UE et le Royaume-Uni après le Brexit, a fait savoir mardi le 10, Downing Street.

Le DUP votera contre l’accord de Brexit, dit un député

LONDRES - Les parlementaires nord-irlandais du Parti unioniste démocrate (DUP) voteront en l’état contre l’accord sur le Brexit conclu par Theresa May avec les négociateurs européens, a annoncé aujourd’hui l’un d’eux, Sammy Wilson.

Le député nord-irlandais, porte-parole de son parti sur le Brexit, a ajouté que ce texte, tel que négocié par Londres et Bruxelles, arracherait à long terme l’Irlande du Nord du reste du Royaume-Uni. Depuis les élections législatives anticipées de juin 2017, le Parti conservateur n’a plus de majorité absolue à la Chambre des communes et Theresa May a besoin des voix des dix députés du DUP.

Hier, en guise d’avertissement, le DUP s’est abstenu sur les deux premiers votes portant sur le Finance Bill, et huit élus DUP ont voté contre le gouvernement lors d’un troisième vote sur un amendement déposé par le Parti travailliste. Les trois votes ont toutefois été remportés par l’exécutif.

LE POINT sur les négociations du Brexit:

—-

PARIS/TOKYO - Renault réunit ce soir son conseil d’administration pour discuter d’un remplacement temporaire du PDG Carlos Ghosn tant qu’il restera incarcéré au Japon en raison d’accusations de fraude fiscale.

Un porte-parole du groupe au losange a confirmé que le conseil se réunirait mardi dans la soirée, sans plus de précision sur l’ordre du jour.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, qui devait de son côté rencontrer dans la matinée l’administrateur référent Philippe Lagayette et les représentants de l’Etat au conseil d’administration, a demandé que soit mise en place une gouvernance intérimaire.

Carlos Ghosn “n’est de fait plus en état de diriger le groupe”, a-t-il dit sur Franceinfo. “En revanche, nous n’allons pas demander le départ formel de M. Ghosn du conseil d’administration pour une raison qui est simple, nous n’avons pas de preuve et nous sommes dans un Etat de droit.”

L’Etat français est le premier actionnaire de Renault avec 15,01% du capital.

Renault veillera à poursvuire la consolidation de l’alliance

PARIS - Renault a déclaré aujourd’hui qu’il veillerait à la poursuite de la consolidation de son alliance avec Nissan et Mitsubishi, l’oeuvre du PDG Carlos Ghosn toujours incarcéré au Japon en raison d’accusations de fraude fiscale chez Nissan.

Dans un communiqué publié avant le conseil d’administration qui doit se réunir dans la soirée, le groupe au losange a ajouté qu’il prenait acte de la première communication du parquet de Tokyo ayant trait à la procédure judiciaire visant Carlos Ghosn.

Un peu plus tôt, le directeur général de Mitsubishi Motors, Osamu Masuko, avait estimé que l’alliance des constructeurs Renault, Nissan et Mitsubishi serait difficile à gérer sans son président Carlos Ghosn.

—-

Un policier belge poignardé à Bruxelles, mobile indéterminé

BRUXELLES - Le parquet belge a ouvert une enquête pour déterminer les motivations de l’agresseur d’un policier à l’arme blanche ce matin dans le centre de Bruxelles.

L’assaillant a été neutralisé par les forces de l’ordre, qui l’ont blessé par balles. Le policier et l’agresseur ont été hospitalisés mais leurs jours ne sont pas en danger, a déclaré une porte-parole de la police. L’attaque s’est produite vers 05h30 (04h30 GMT) devant le commissariat principal de la ville.

—-

Cinquante morts, 80 blessés dans un attentat à Kaboul

KABOUL - Plus de 50 personnes ont été tuées et plus de 80 autres ont été blessées aujourd’hui dans un attentat suicide commis dans une salle des fêtes de Kaboul où étaient réunis des théologiens musulmans.

Un kamikaze a actionné ses explosifs à l’intérieur d’une salle des fêtes où des oulémas étaient rassemblés pour commémorer la naissance du prophète Mahomet, a déclaré le porte-parole du ministère de l’Intérieur. L’attentat n’a pas été revendiqué dans l’immédiat.

—-

Le gouvernement dénonce une “dérive” des “Gilets jaunes”

PARIS - Le gouvernement a durci le ton mardi envers les “Gilets jaunes”, entrés dans leur quatrième journée de mobilisation contre la hausse des prix des carburants, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, dénonçant une “dérive totale” et déplorant sur France 2 “une radicalisation avec des revendications qui ne sont plus cohérentes et qui vont dans tous les sens”.

La circulation reste perturbée ce mardi matin en France en plusieurs points du réseau routier.

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, a souligné sur franceinfo que la liberté de circulation n’était pas “négociable dans une démocratie”. Il a redit que l’exécutif prenait la mesure des inquiétudes exprimées mais excluait un geste fiscal de circonstance.

Couvre-feu à La Réunion, bloquée par les “Gilets jaunes”

SAINT-DENIS DE LA REUNION - Le préfet de La Réunion a instauré aujourd’hui une mesure d’interdiction de circuler de 21h00 à 06h00 dans la moitié des communes de l’île, bloquée par de nombreux barrages routiers dressés par des “Gilets jaunes”.

Ce couvre-feu, qui entrera en vigueur ce soir pour trois nuits, doit “permettre aux forces de l’ordre de se concentrer sur leur mission de sécurisation”, a précisé Amaury de Saint-Quentin.

Depuis samedi 17 novembre, plusieurs villes réunionnaises sont le théâtre de pillages et de diverses violences urbaines à partir de la nuit tombée.

—-

Les “blouses blanches” clament leur colère

PARIS - Les organisations syndicales du personnel infirmier ont lancé un appel à manifester aujourd’hui pour dénoncer le “mépris” du gouvernement face à la profession après une réforme de la Santé qui sous-estime, selon elles, les compétences et le rôle des infirmières.

“Face aux grands défis du vieillissement de la population et de l’explosion des maladies chroniques (...), les infirmiers, toutes modalités d’exercice confondues, attendaient de la stratégie de transformation du système de santé des mesures structurelles susceptibles d’y répondre”, peut-on lire dans un communiqué commun à 13 organisations syndicales.

—-

La CGT invite à manifester le 01/12 pour une fiscalité juste

PARIS - La CGT a appelé aujourd’hui à manifester le 1er décembre pour une baisse des taxes sur les produits de première nécessité et une hausse des salaires, des pensions et des minima sociaux, afin de répondre à la “colère légitime” qui s’est exprimée ces derniers jours.

La CGT invite “tous les citoyens, les salariés actifs et retraités à se joindre aux manifestations des privés d’emploi” pour réclamer l’augmentation du smic à 1.800 euros et une hausse des pensions et des minima sociaux.

Elle demande que le coût des transports soit pris en charge par les employeurs, une TVA à 5,5% sur les produits de première nécessité - notamment le gaz et l’électricité - et “une fiscalité juste, tenant compte des revenus, avec en premier lieu le rétablissement de l’impôt sur la fortune” (ISF).

—-

Le navire Aquarius mis sous séquestre, bloqué à Marseille

MARSEILLE - SOS Méditerranée a annoncé aujourd’hui apporter un “soutien ferme” à son partenaire Médecins sans Frontières (MSF) visé par une décision des autorités italiennes qui ont ordonné le placement sous séquestre du navire Aquarius bloqué à quai à Marseille.

“Nous réfutons catégoriquement toute accusation de participation à des activités illégales”, précise l’organisation humanitaire. “L’Aquarius a toujours suivi des procédures rigoureuses dans ses activités portuaires, qui n’avaient pas été remises en question par les autorités jusqu’alors”, ajoute-t-elle.

Une enquête du procureur de Catane, au sujet du tri non conforme des déchets du navire, évoque des allégations de profits illégaux, qui ont mené à la décision des autorités judiciaires italiennes de demander la saisie de l’Aquarius.

—-

Le taux de chômage stable en France au 3e trimestre

PARIS - Le taux de chômage calculé selon les normes du Bureau international du travail (BIT) est resté stable au troisième trimestre en France métropolitaine pour s’établir à 8,8% de la population active, tandis que le taux d’emploi a atteint son plus haut niveau depuis le début des années 80, selon les données publiées aujourd’hui par l’Insee.

En incluant les départements d’Outre-mer (hors Mayotte), le taux de chômage est également inchangé, à 9,1%, une évolution moins favorable que prévu.

—-

Le bitcoin tombe les 4.500 dollars, au plus bas de l’année

LONDRES - Le bitcoin a perdu jusqu’à 10% aujourd’hui, pour tomber sous les 4.500 dollars (3.936 euros), portant sa baisse à 30% en une semaine dans un contexte de dégringolade générale des cryptomonnaies. Le cours du bitcoin, la plus connue des cryptomonnaies, était relativement stable autour de 6.500 dollars depuis plusieurs mois avant de décrocher subitement ce mois-ci.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below