November 19, 2018 / 4:17 PM / 21 days ago

GRAPHES-La fin du cycle de hausse des taux aux Etats-Unis est proche

LONDRES, 19 novembre (Reuters) - Un mouvement de bascule se dessine sur le marché obligataire américain, illustré par le retournement des positions des fonds spéculatifs annonçant pout bientôt un pic de l’activité économique aux Etats-Unis et la fin prochaine du cycle de hausse des taux par la Réserve fédérale.

Les positions à la vente sur les Treasuries à 10 ans ont été réduites la semaine dernière dans les proportions les plus fortes depuis avril 2017 et dans un troisième montant hebdomadaire le plus important, selon les données compilées par la CFTC (Commodity Futures Trading Commission) depuis 1995.

Le mouvement intervient dans un contexte de ralentissement de l’activité économique à l’échelle mondiale, de turbulences sur les marchés financiers et d’une série de déclarations de responsables monétaires américains laissant entendre que la Réserve fédérale est plus proche de la fin de son cycle de relèvement des taux qu’on ne le pensait jusqu’à présent.

Les futures sur les taux courts intègrent la perspective d’une hausse de taux le mois prochain - qui sera la neuvième depuis le début du resserrement monétaire de la Fed en décembre 2015, mais ils n’annoncent qu’une seule hausse de taux l’année prochaine. En septembre, les responsables monétaires de la Fed s’attendaient à devoir relever encore les taux à trois reprises l’année prochaine.

Les analystes de Morgan Stanley préviennent que si la poursuite du resserrement l’année prochaine n’est pas accompagnée d’indications sur la hausse des taux à venir au-delà de celles impliquées par les “dot plots”, les prévisions des membres du Comité de politique monétaire (Federal Open Market Committee), alors les rendements à 10 ans “ont atteint leur pic pour ce cycle de resserrement”.

“Nous (...) pensons que les taux américains en ont terminé avec le marché baissier cyclique”, écrivaient-ils dans une note publiée la semaine dernière.

Leurs homologues de Citi sont aussi très positifs sur les Treasuries, mettant en avant la demande d’actifs refuges par des investisseurs inquiets de l’évolution des actifs risqués.

Le rendement des Treasuries à 10 ans a atteint 3,25% le 7 novembre, proche du point haut de 3,2610 inscrit le 9 octobre et qui représentait un pic depuis avril 2011. Il a reculé de 20 points de base depuis et se rapproche du seuil des 3%.

Les données de la CFTC pour la semaine se terminant au 13 novembre montrent que les positions vendeuses nettes des fonds d’investissements et des intervenants financiers sur les contrats à terme sur les Treasuries à 10 ans ont été réduites de 205.991 contrats, et ainsi ramenées à 333.195 contrats. Il n’y a eu que deux retournements hebdomadaires d’une telle ampleur depuis 1995.

Au 30 septembre, la position vendeuse nette des fonds et autres intervenants financiers atteignait 756.316 contrats. Elle a été réduite de plus de moitié en moins de deux mois.

Les craintes sur un ralentissement de la croissance mondiale se sont intensifiées au cours des dernières semaines et le contrecoup sur les marchés d’actions a alimenté la demande d’obligations perçues comme des valeurs-refuges.

Le S&P 500, l’indice de référence de Wall Street, a cédé près de 7% en octobre, son plus fort repli mensuel en plus de 7 ans.

Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below