November 18, 2018 / 3:55 PM / in a month

Pfizer va augmenter ses prix aux Etats-Unis en janvier

NEW YORK, 18 novembre (Reuters) - Pfizer a annoncé vendredi qu’il prévoyait d’augmenter les prix de 41 de ses médicaments aux Etats-Unis à partir de janvier, après avoir reculé une première fois cet été sous la pression du président américain Donald Trump.

Le premier groupe pharmaceutique américain a précisé dans un communiqué que les hausses de prix concerneraient environ 10% de ses traitements.

Les augmentations de prix publics atteindront 5% pour la plupart des médicaments concernés à compter du 15 janvier, a indiqué Pfizer, sans nommer les produits en question.

La société ne prévoit pas pour autant d’impact significatif sur son chiffre d’affaires l’an prochain en raison des rabais qui sont consentis aux assureurs et aux “pharmacy benefit managers” (PBM) qui occupent aux Etats-Unis le rôle d’intermédiaire entre les assureurs et les groupes pharmaceutiques.

Pfizer, a souligné son directeur général Ian Read dans un communiqué, estime que le meilleur moyen de rendre les médicaments plus accessibles pour la population consiste à réduire les coûts non pris en charge par les assurances et à répercuter les rabais sur les prix pratiqués auprès du grand public.

Le groupe avait renoncé à une série de hausses de prix l’été dernier après un tweet de Donald Trump dans lequel le président estimait que Pfizer “devrait avoir honte”.

Pfizer avait alors promis de décaler les augmentations à la fin de l’année ou jusqu’à l’entrée en vigueur du plan de la Maison Blanche sur les prix des médicaments.

Il reste à savoir si les autres groupes pharmaceutiques suivront l’exemple de Pfizer.

Plusieurs d’entre eux à l’image de Roche, Merck & CO et Novartis, se sont également engagés à différer d’éventuelles hausses de prix jusqu’à la fin de l’année.

Cette augmentation “illustre les incitations perverses du système des prix des médicaments aux Etats-Unis”, a estimé Caitlin Oakley, porte-parole du département de la santé et des services aux personnes.

“Les groupes pharmaceutiques augmentent leur prix et les contrebalancent par des rabais encore plus grands ce qui profite à tout le monde, à l’exception du consommateur”, a-t-elle ajouté. (Michael Erman avec Julie Steenhuysen à Chicago, Gwénaëlle Barzic pour le service français, édité par Tangi Salaün)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below