November 16, 2018 / 4:23 PM / a month ago

Paris, Berlin présentent leur projet de budget pour la zone euro lundi-sces

PARIS, 16 novembre (Reuters) - France et Allemagne présenteront lundi leur projet de budget commun pour la zone euro qui dans un premier temps se limitera à financer des investissements, ont déclaré vendredi des sources du ministère des Finances français.

Il ne sera pas question, par exemple, d’employer ce budget à aider des pays de la zone euro qui traversent une passe économique difficile.

Paris et Berlin avaient convenu en juin d’étoffer leur projet de budget d’ici la fin de l’année, projet qui s’inscrit dans un programme plus général de renforcement de l’intégration de la zone euro, répondant ainsi aux voeux du président Emmanuel Macron.

Mais l’idée a très vite suscité l’opposition d’autres pays de la zone euro, et des Pays-Bas en particulier, qui s’interrogent sur son coût et sur l’usage qui sera fait des fonds.

Les ministres des Finances français et allemand présenteront leur nouvelle mouture à leurs homologues lundi à Bruxelles, tout en précisant également son cadre légal.

“Il y a accord avec les Allemands pour dire qu’on a besoin d’un budget pour faire faire de l’investissement et des dépenses de compétitivité”, a dit une source du ministère des Finances.

“Les deux pays sont aussi d’accord pour dire, parce qu’on est dans la zone euro, qu’on a besoin de cette fonction de convergence renforcée et qu’on a besoin d’une fonction de stabilisation”, a-t-elle ajouté.

Le projet franco-allemand se garde de donner le montant définitif du budget, une manière de faciliter un accord au sein de l’Eurogroupe (ministres des Finances de la zone euro) le mois prochain.

C’est après que les choses risquent de se gâter, lorsqu’il s’agira par exemple de déterminer si le budget doit jouer un rôle quelconque de stabilisation économique, et avec quels moyens financiers, a encore dit la source.

La France a proposé que des pays abondent un fonds à partir duquel tirer des prêts-relais en période de récession pour continuer à financer l’investissement. Les contributions à ce fond pourraient également s’arrêter en période de récession pour ne pas surcharger les budgets, a poursuivi la source.

La Commission européenne a avancé une idée similaire mais les fonds seraient prélevés sur le budget de l’Union européenne (UE) et ils représenteraient 30 milliards d’euros.

Dans l’intervalle, le ministère des Finances allemand a proposé de créer un fonds de réassurance pour l’assurance-chômage des pays membres, l’abondant si nécessaire en période difficile. La France est sensible à cette idée. (Leigh Thomas, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below