November 13, 2018 / 7:22 PM / a month ago

LEAD 1-Trump envisage de limoger John Kelly et la patronne du Homeland Security

(Actualisé avec source Reuters)

WASHINGTON, 13 novembre (Reuters) - Donald Trump devrait limoger Kirstjen Nielsen, la secrétaire à la Sécurité intérieure (Department of Homeland Security), et envisage de se séparer de John Kelly, le secrétaire général de la Maison blanche, a-t-on appris mardi de source proche de la présidence des Etats-Unis, confirmant des informations rapportées par le Washington Post.

Selon la source de Reuters, le président américain est encore susceptible de changer d’avis, mais il réfléchit depuis plusieurs semaines à se séparer de Nielsen alors qu’il a durci sa politique sur la frontière avec le Mexique.

Kirstjen Nielsen est une proche de John Kelly, à qui elle a succédé à la tête du département de la Sécurité intérieure lorsque lui-même a été nommé au poste de secrétaire général de la Maison blanche à l’été 2017.

D’après le Wall Street Journal, Trump n’a pas encore arrêté son choix sur l’identité du successeur potentiel de Nielsen. Mais il a annulé le déplacement qu’il devait faire cette semaine avec Nielsen pour rendre visite aux troupes américaines qui ont été déployées le long de la frontière avec le Mexique, ajoute le Washington Post.

Un porte-parole du DHS a déclaré que Kirstjen Nielsen “était déterminée à mettre en oeuvre la politique centrée sur la sécurité du président afin de protéger les Américains de toutes les menaces”.

John Kelly pourrait pour sa part céder sa place à Nick Ayers, l’actuel directeur de cabinet du vice-président Mike Pence, a déclaré la source de Reuters.

Depuis que l’ancien général du corps des Marines est arrivé à la Maison blanche, tentant de remettre de la stabilité dans les rouages de la présidence, ses relations avec Trump ont été régulièrement décrites dans les médias américains comme étant particulièrement compliquées.

Si Nielsen et Kelly quittent l’administration américaine, ils rejoindront la longue liste de dirigeants ayant été limogés ou ayant démissionné depuis l’investiture de Trump, en janvier 2017, parmi lesquels l’ancien chef de la diplomatie Rex Tillerson et, tout récemment, l’ex-Attorney General (ministre de la Justice) Jeff Sessions, qui a été renvoyé par le président la semaine dernière. (Steve Holland et Lisa Lambert Pierre Sérisier et Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below