November 13, 2018 / 3:42 PM / a month ago

Purina (Nestlé) pourrait supprimer 200 emplois en France

PARIS, 13 novembre (Reuters) - Purina PetCare, la division de nutrition animale de Nestlé, pourrait supprimer environ 200 emplois en France via des départs volontaires et réfléchit à l’avenir de son usine de Quimperlé, en Bretagne, notamment à une vente, a dit mardi un porte-parole de Nestlé France.

Des représentants syndicaux au sein de Purina avaient auparavant déclaré que Nestlé pourrait vendre son site de Quimperlé, qui emploie 123 personnes, et supprimer des postes dans ses usines de Marconnelle (Pas-de-Calais), Montfort-sur-Risle (Eure), Aubigny (Somme) et Veauche (Loire) pour faire des économies.

Nestlé Purina emploie 1.800 personnes en France.

Le groupe suisse est sous la pression du fonds activiste Third Point, de l’investisseur Daniel Loeb, qui réclame une réorganisation plus énergique de ses activités.

Au sujet de l’usine de Quimperlé, des discussions sont en cours avec un candidat potentiel au rachat de l’usine. D’après les syndicats, il s’agit de C&D Foods.

Les syndicats disent avoir soumis une proposition permettant de garder le site au sein du groupe.

“Nous recherchons la solution la plus pérenne pour le site”, a dit le porte-parole de Nestlé France.

Purina souhaite engager un processus de concertation avec les syndicats dans les semaines à venir avec l’objectif d’aboutir d’ici la fin du premier semestre 2019. (Dominique Vidalon Bertrand Boucey pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below