November 12, 2018 / 6:00 PM / a month ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 18H00 GMT (12/11)

Facebook ouvre ses portes aux régulateurs français

PARIS - Une équipe resserrée de régulateurs français va être autorisée à observer en immersion les méthodes de Facebook pour lutter contre les discours haineux sur sa plateforme, un test inédit dont Paris compte s’inspirer alors que les réglementations sur le sujet tâtonnent.

L’annonce de cette expérimentation a été faite lundi par Emmanuel Macron à l’occasion du Forum sur la gouvernance d’Internet réunissant à Paris responsables politiques et dirigeants du numérique.

La propagation des contenus racistes, sexistes ou appelant à la haine sur les grandes plateformes numériques est un sujet de préoccupation croissant pour les gouvernements qui y voient un risque pour le fonctionnement des démocraties.

—-

Brexit-Le projet d’accord presque bouclé, dit Barnier-FT

LONDRES - Les principaux éléments du texte du traité sur le Brexit sont prêts pour être soumis mardi au gouvernement britannique, a déclaré Michel Barnier, selon le Financial Times, qui cite lundi des diplomates au fait des négociations.

Michel Barnier, négociateur en chef de l’Union européenne, a déclaré à des ministres des 27 pays membres de l’UE (hors Royaume-Uni) que “les paramètres d’un possible accord sont définis dans une très large mesure” mais nécessitent encore le feu vert des politiques, rapporte le Financial Times.

La stratégie de Brexit de Theresa May a été attaquée de toutes parts lundi : la Première ministre a essuyé des critiques à la fois des partisans d’un maintien dans l’UE et des Brexiters comme l’ancien ministre des Affaires étrangères Boris Johnson qui l’accuse de préparer une “reddition totale” du Royaume-Uni.

—-

Affaire Khashoggi-La Turquie contredit la France

ISTANBUL/PARIS - La Turquie affirme qu’un membre des services de renseignement français a pris connaissance le 24 octobre d’enregistrements audio fournis par ses soins dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de Jamal Khashoggi.

Cette déclaration vient contredire la position du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, qui dit ne pas avoir connaissance de tels éléments sur la mort du journaliste saoudien, le 2 octobre au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul.

—-

Accalmie dans les combats à Hodeïda au Yémen

ADEN - Les combats ont baissé d’intensité lundi dans la ville portuaire d’Hodeïda, au Yémen, alors que les pays occidentaux pressent la coalition arabe conduite par l’Arabie saoudite de mettre fin à la guerre contre les rebelles houthis appuyés par l’Iran.

Cette trêve relative coïncide avec la visite à Ryad du chef de la diplomatie britannique Jeremy Hunt. Le secrétaire au Foreign Office a pressé le roi Salman de mettre un terme au conflit qui a fait plus de 10.000 morts en trois ans et demi.

—-

Trump veut arrêter le nouveau comptage des voix en Floride

WASHINGTON - Donald Trump a demandé lundi que soit le nouveau comptage mécanique des voix pour les élections de mid-mandat en Floride et que les deux candidats républicains aux postes de sénateur et de gouverneur soient déclarés vainqueurs.

Comme le prévoit sa législation, la Floride procède à un nouveau comptage des suffrages car les résultats sont très serrés pour désigner avec certitude un vainqueur.

Les conclusions de ce nouveau dépouillement de plus de huit millions de suffrages seront connues jeudi à 15h00 (20h00 GMT).

—-

Incendies en Californie, le bilan s’alourdit à 31 morts

PARADISE, Californie - Trente-et-une personnes sont mortes dans les incendies qui ravagent le nord et le sud de la Californie, où des vents violents, à la fois chauds et secs, se sont levés, rendant difficile la lutte contre les flammes.

Six nouveaux corps ont été retrouvés dans la nord de la Californie, ravagé par l’incendie baptisé “Camp Fire”, a annoncé dimanche soir le shérif du Comté de Butte, Kory Honea, ajoutant que 228 personnes étaient toujours portées disparues.

L’incendie a détruit plus de 6.700 habitations et commerces à Paradise, une ville de 26.000 habitants.

—-

Amnesty International retire son prix à Aung San Suu Kyi

RANGOUN - Amnesty International a retiré son prix le plus prestigieux des droits de l’homme à Aung San Suu Kyi, que l’ONG accuse de perpétuer les atteintes aux droits en ne s’exprimant pas sur les violences dont a été victime la minorité musulmane des Rohingya.

Naguère considérée comme la championne du combat pour la démocratie, Suu Kyi, lauréate du prix Nobel de la paix, a été déchue d’une série de distinctions internationales en raison de son attitude vis-à-vis de l’exode des Rohingya vers le Bangladesh, qui a débuté en août 2017.

—-

Taxation des géants du numérique: accord “à portée de main”

PARIS - Un accord franco-allemand sur une taxation européenne des géants du numérique, comme Google et Facebook , est “à portée de main”, a déclaré lundi le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, qui dit travailler “aux derniers points de compromis” avec son homologue Olaf Scholz.

“L’accord est à portée de main, j’ai confiance dans le gouvernement allemand, j’ai confiance dans mon homologue”, a déclaré Bruno Le Maire sur France Inter.

Dans une interview au Spiegel, Olaf Scholz déclare que l’Allemagne soutient le modèle français de taxe sur le numérique et souhaite la conclusion au niveau européen d’une décision contraignante lors de la prochaine réunion des ministres européens, le mois prochain, pour parer un éventuel échec des discussions au niveau de l’OCDE.

—-

Rome s’éloigne des règles du Pacte de stabilité-Juncker

BERLIN - Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a estimé lundi que l’Italie s’éloignait des exigences minimales fixées par le Pacte de stabilité et de croissance de la zone euro. Le chef de l’exécutif européen a dit en outre, à la chaîne de télévision allemande N-TV, être “modérément inquiet” concernant l’état des relations entre l’Italie et le reste de l’Union européenne.

Le gouvernement italien, qui défend l’idée selon laquelle un budget plus expansionniste permettra de relancer la croissance et donc d’augmenter les recettes de l’Etat et de réduire le déficit, a jusqu’à mardi pour modifier son projet, mais il a jusqu’ici exclu de faire la moindre concession. Lundi, l’organisme italien indépendant chargé d’évaluer le budget a chiffré à 2,6% le déficit budgétaire en 2019 au lieu des 2,4% prévus par le gouvernement.

—-

Réunion à Matignon sur le prix des carburants

PARIS - Edouard Philippe a tenu lundi une réunion avec quelques piliers de son gouvernement pour régler les détails des mesures censées apaiser la colère des automobilistes suscitée par la hausse du prix des carburants à quelques jours de la journée de blocage organisée à l’appel des “gilets jaunes”.

L’exécutif mise notamment sur le “chèque énergie” et la prime à la conversion pour résoudre cette équation complexe, qui consiste à rendre du pouvoir d’achat à certains Français sans laisser filer le déficit budgétaire.

—-

BlaBlaCar va racheter les cars Ouibus à la SNCF

PARIS - La start-up française de covoiturage BlaBlaCar, leader mondial du covoiturage, est entré en négociations exclusives avec la SNCF en vue d’acquérir le service de cars low-cost Ouibus, annoncent les deux entreprises dans un communiqué.

“Ce projet prévoit que OUI.sncf intègre des offres de covoiturage et développe des offres combinées train+autocar et train+covoiturage. Il prévoit également que SNCF entre au capital de BlaBlaCar et que BlaBlaCar acquière l’activité Ouibus”, fait savoir la SNCF.

Ouibus, qui dessert pour l’heure 300 villes en France et dans 21 pays d’Europe, entend par cette acquisition “continuer de se développer sur les marchés du covoiturage et de l’autocar, de manière complémentaire, en France comme à l’international”.

—-

ArianeGroup confirme un projet de 2.300 réductions de postes

PARIS - ArianeGroup a confirmé lundi un projet de 2.300 réductions de postes d’ici à 2022 dans le cadre d’un plan d’amélioration de sa compétitivité, alors que le marché des lancements de satellites devient plus difficile.

ArianeGroup est une coentreprise à parité entre Airbus et Safran. Sa filiale Arianespace commercialise les fusées Ariane.

Selon le journal Les Echos, les réductions d’effectifs pourraient être réalisées sans départ contraint, par le gel des embauches et le non-remplacement des départs naturels. Elles concerneraient à la fois les effectifs du groupe et ceux de ses sous-traitants, ArianeGroup et ses filiales totalisant environ 9.000 postes.

—-

La CGT annonce des grèves mardi et le 29/11

PARIS - La CGT d’EDF a annoncé lundi une grève mardi et une seconde le 29 novembre pour protester contre d’éventuels projets gouvernementaux de transformation de l’entreprise.

Le syndicat a précisé que 500 salariés travaillant dans les centrales nucléaires du groupe se réuniraient mardi dans les centres de décision parisiens et que la production d’électricité devrait être affectée.

Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a déclaré le mois dernier que le gouvernement étudiait toutes les options concernant l’organisation d’EDF, y compris le statu quo.

—-

France-11% des enseignants en grève

PARIS - Près de 11% des enseignants ont répondu lundi à l’appel à la grève unitaire de leurs syndicats pour protester contre les coupes prévues l’an prochain dans les effectifs du second degré et de l’administration, montre un décompte publié par le ministère de l’Education nationale.

Les députés entamaient mardi l’examen du chapitre Education nationale du budget 2019, marqué par ailleurs par un accroissement de 850 millions d’euros, mais jugé synonyme de dégradation des conditions d’apprentissage et de travail des personnels par les fédérations FSU, SGEN-CFDT, SNALC, UNSA Éducation, dans le primaire et le secondaire, public ou privé.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below