November 12, 2018 / 2:00 PM / a month ago

Pour Juncker, Rome s'éloigne des exigences du Pacte de stabilité

BERLIN, 12 novembre (Reuters) - Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a estimé lundi que l’Italie s’éloignait des exigences minimales fixées par le Pacte de stabilité et de croissance de la zone euro.

Le chef de l’exécutif européen a dit en outre, à la chaîne de télévision allemande N-TV, être “modérément inquiet” concernant l’état des relations entre l’Italie et le reste de l’Union européenne.

“Les Italiens s’éloignent non seulement de ce à quoi ils se sont engagés mais aussi des exigences minimales du Pacte de stabilité”, a-t-il déclaré à la chaîne allemande.

L’exécutif européen a rejeté en octobre le projet initial de budget pour 2019 présenté par le gouvernement formé en juin par la Ligue et le mouvement antisystème 5 Etoiles (M5S), projet qui remet en cause les engagements de Rome en matière de baisse du déficit budgétaire et de la dette publique.

Le gouvernement italien, qui défend l’idée selon laquelle un budget plus expansionniste permettra de relancer la croissance et donc d’augmenter les recettes de l’Etat et de réduire le déficit, a jusqu’à mardi pour modifier son projet, mais il a jusqu’ici exclu de faire la moindre concession.

Lundi, l’organisme italien indépendant chargé d’évaluer le budget a chiffré à 2,6% le déficit budgétaire en 2019 au lieu des 2,4% prévus par le gouvernement. (Michelle Martin; Eric Faye pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below