November 12, 2018 / 10:24 AM / a month ago

France-Le plus grand parc photovoltaïque d'Europe en projet

BORDEAUX, 12 novembre (Reuters) - Le plus grand parc photovoltaïque d’Europe qui s’étendra sur 1.981 hectares verra le jour en 2022-2023 dans le Lot-et-Garonne et sera financé à 100% par cinq opérateurs du secteur des énergies renouvelables qui l’exploiteront, selon son promoteur.

Le parc sera composé de 9 fermes photovoltaïques construites par cinq opérateurs privés, Valeco, Green Lighthouse, Neoen , Reden Solar et Amarenco Construction, qui ont déjà signé des conventions avec les propriétaires fonciers.

Ils en financeront la construction, qui dépasse 1 milliard d’euros, en proportion de la surface exploitée selon des techniques différentes - panneaux fixes ou mobiles - et en assureront l’exploitation et l’entretien.

La production de courant électrique du parc devrait couvrir les besoins de 650.000 familles et le Lot-et-Garonne passera donc en énergie positive avec ses 335.000 foyers.

“Pour l’instant, les plus grandes fermes photovoltaïques existant en Europe sont de l’ordre de 300 à 350 hectares. Mais je pense que notre projet va réveiller des appétits”, assure Raymond Girardi, le président de la Communauté de communes Coteaux et Landes de Gascogne, où sera implantée l’installation.

La France s’est engagée dans la loi de transition énergétique à porter la part des énergies renouvelables à 32% en 2030. Selon le ministère de la Transition écologique et solidaire, la part du photovoltaïque dans la consommation finale brute d’énergies renouvelables (EnR) est de seulement 2,7%.

“On s’inscrit dans ce projet qui vise à réduire les émissions de gaz à effets de serre en permettant de faire l’économie de 45.000 tonnes de CO2 rejetés dans l’atmosphère chaque année”, a expliqué à Reuters Raymond Girardi.

Ce syndicaliste agricole, qui s’est rapproché des ONG, dont Greenpeace, souligne que le futur parc “va permettre de faire l’économie de terres agricoles à irriguer, soit de 2 millions de mètres cubes d’eau” et rappelle que la réglementation fait obligation de replantation de la forêt à titre de compensation qui atteindra “de 2 à 3 fois la surface d’origine”.

Les études environnementales demandées par la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) et celles sur l’acheminement de l’électricité sont menées avec RTE (Réseau de transport électrique) sont lancées, pour une date de mise en route prévue en 2022-2023.

La Communauté de communes et ses habitants seront les grands bénéficiaires de ce projet. Les travaux devraient durer 2 ans à 2 ans et demi, générant du travail pour un millier de personnes.

“Il faudra ensuite environ 250 personnes permanentes pour l’entretien et le suivi des installations”, souligne Raymond Girardi, qui prévoit 8 millions d’euros de retombées fiscales pour la communauté de communes et le Département. (Claude Canellas, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below