November 7, 2018 / 9:47 AM / a month ago

LEAD 1-BMW-La voiture électrique pèse sur la marge, le titre baisse

* La marge d’exploitation tombe à 4,4%

* Guerre des prix en Europe

* BMW va acheter des matières premières pour les batteries

* Le titre perd près de 3% (Actualisé avec précisions et cours de Bourse)

par Edward Taylor

FRANCFORT, 7 novembre (Reuters) - BMW a annoncé mercredi une chute de 27% de son bénéfice d’exploitation au troisième trimestre, à 1,75 milliard d’euros, un résultat inférieur aux attentes, en raison d’une hausse des dépenses en recherche et développement liée à la voiture électrique et de taux de change défavorables.

Les analystes interrogés par Reuters attendaient un bénéfice avant intérêts et taxes (Ebit) de 1,795 milliard d’euros.

Le titre perd plus de 1% à la Bourse de Francfort vers 09h30 GMT, seule valeur en baisse de l’indice du secteur automobile européen, lui-même en progression de 1,19%.

Le constructeur allemand a annoncé qu’en dépit d’une légère hausse de ses livraisons de voitures haut de gamme, la marge opérationnelle de sa division automobile était tombée à 4,4% au troisième trimestre contre 8,6% un an plus tôt et une fourchette d’objectifs de 8% à 10%.

Le bénéfice a souffert de l’augmentation du prix des matières premières, d’effets de changes défavorables, de provisions pour dépréciation de survaleur et mesures de garantie, de relèvements de droits de douane entre la Chine et les Etats-Unis et d’une guerre des prix en Europe, explique le constructeur.

BMW a inscrit une provision de 679 millions d’euros au troisième trimestre au titre de ses rappels de véhicules.

Il a déclaré qu’il achèterait certaines matières premières comme le cobalt puis les mettrait à la disposition des fournisseurs de cellules de batteries afin d’assurer ses approvisionnements.

BMW s’est associé au fabricant suédois de batteries Northvolt et au producteur belge de métaux Umicore dans une coentreprise de recyclage de batteries électriques pour véhicules.

ÉCONOMIES DE COÛTS À RÉALISER

BMW avait dès septembre lancé un avertissement sur ses résultats annuels.

“Par rapport à 2017, des dépenses initiales supplémentaires d’environ un milliard d’euros pour les futurs services de mobilité et un impact négatif de plusieurs centaines de millions d’euros dû aux taux de change et au prix des matières premières ont été pris en compte dans les prévisions de résultats pour l’année”, a déclaré BMW.

Le directeur financier, Nicolas Peter, a annoncé que le groupe chercherait à réaliser des économies supplémentaires pour réduire ses coûts afin de compenser la hausse des investissements consacrés au lancement de nouvelles voitures électriques et conventionnelles.

“Du côté des coûts, nous avons commencé à prendre des contre-mesures plus tôt. En plus de définir des priorités plus rapidement, nous avons également opté pour un certain nombre de mesures à court et à long termes ces derniers mois”, a-t-il ajouté. “Des mesures supplémentaires seront nécessaires pour atteindre nos objectifs de rentabilité.”

BMW a éprouvé moins de difficultés que ses compatriotes Volkswagen et Daimler pour proposer des véhicules respectant la nouvelle procédure d’homologation WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicle Test), mais l’entrée en vigueur de ces nouvelles normes antipollution a perturbé l’offre et entraîné des remises importantes dans certains pays.

Edward Taylor Bertrand Boucey et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below