November 6, 2018 / 5:36 PM / a month ago

ENERGIE-Enel bat le consensus mais voit sa dette augmenter

6 novembre (Reuters) - Principaux résultats trimestriels des entreprises du secteur de l’énergie :

* ENEL CONFIRME SON OBJECTIF DE BÉNÉFICE ANNUEL

6 novembre - Enel a confirmé vendredi son objectif de bénéfice annuel après ses résultats supérieurs aux attentes sur les neuf premiers mois de l’année mais la compagnie italienne a aussi relevé sa prévision d’endettement en raison d’une série d’acquisitions et d’effets de change.

Enel, l’une des entreprises du secteur des “utilities” les plus endettées d’Europe, s’attend désormais à ce que son endettement net atteigne 41 à 42 milliards d’euros cette année, soit un à deux milliards de plus que sa précédente prévision.

Le groupe italien pense cependant augmenter sa génération de trésorerie cette année et a confirmé sa prévision d’un bénéfice brut annuel de 16,2 milliards d’euros.

Le bénéfice avant taxes, dépréciations et amortissements sur les neuf premiers mois de l’année a progressé de 6,2% à 12 milliards d’euros, soutenu par ses activités dans les énergies renouvelables et l’amélioration de ses marges au Brésil avec l’acquisition en juin de la compagnie d’électricité brésilienne Eletropaulo.

* CHEVRON DOUBLE SON BÉNÉFICE AVEC UNE PRODUCTION RECORD

2 novembre - est parvenu à doubler son bénéfice trimestriel à la faveur d’une production record de pétrole et de gaz naturel qui a compensé des éléments exceptionnels, dont une dépréciation d’actifs et un règlement contractuel de 930 millions de dollars (815 millions d’euros).

La compagnie américaine a publié vendredi un bénéfice net de 4,05 milliards de dollars (3,55 milliards d’euros), ou 2,11 dollars par action, au titre du troisième trimestre, contre 1,95 milliard (1,03 dollar) un an plus tôt et un consensus à 2,06 dollars par action selon des données IBES sur Refinitiv.

La production a augmenté à 2,96 millions de barils équivalent pétrole par jour, contre 2,72 millions un an plus tôt.

Le groupe s’est dit bien parti pour atteindre ses objectifs de cessions d’actifs.

* EXXON-BÉNÉFICE MEILLEUR QUE PRÉVU, RECUL DE LA PRODUCTION

2 novembre - Exxon Mobil a enregistré au troisième trimestre un bénéfice plus élevé que prévu en profitant de la hausse des prix du pétrole et du gaz, malgré une baisse de ses volumes de production.

La compagnie a fait état vendredi d’un bénéfice net trimestriel de 6,24 milliards de dollars (5,45 milliards d’euros), soit 1,46 dollar par action alors que les analystes prédisaient un BPA de 1,23 dollar selon les données I/B/E/S de Refinitiv.

Sa production équivalent pétrole s’est établie à 3,8 millions de barils par jour, soit une contraction de 2% sur un an.

* LE BÉNÉFICE DE SHELL MONTE MOINS QUE PRÉVU

1er novembre - Royal Dutch Shell a annoncé jeudi une progression de près de 40% de son bénéfice net trimestriel, qui a atteint un plus de haut de quatre ans avec la hausse des cours du pétrole tout en restant inférieur aux prévisions.

Le bénéfice net de la compagnie anglo-néerlandaise s’est élevé à 5,624 milliards de dollars (4,952 milliards d’euros) au troisième trimestre contre un consensus fourni par le groupe lui-même de 5,766 milliards de dollars et un résultat de 4,691 milliards sur les trois mois précédents.

La génération opérationnelle de trésorerie s’est établie à 12,1 milliards de dollars au troisième trimestre.

* BP A PLUS QUE DOUBLÉ SON BÉNÉFICE AU TROISIÈME TRIMESTRE

30 octobre - BP a plus que doublé son bénéfice au troisième trimestre avec la hausse des cours du pétrole et l’augmentation de sa production via de nouveaux gisements.

La compagnie britannique a publié mardi un bénéfice net de 3,8 milliards de dollars (3,34 milliards d’euros), largement supérieur au consensus de 2,85 milliards de dollars qu’elle avait elle-même fourni. Ce résultat est aussi nettement supérieur aux profits de 1,86 milliard de dollars du troisième trimestre 2017 et de 2,8 milliards de dollars du deuxième trimestre 2018.

* TOTAL RELÈVE SON OBJECTIF DE PRODUCTION

26 octobre - Total a relevé vendredi sa prévision de production pour 2018 après avoir vu ses résultats bondir et dépasser les attentes au troisième trimestre, portés par la hausse des prix du pétrole.

La deuxième compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière a précisé dans un communiqué qu’elle visait désormais une croissance de sa production proche de 8%, contre une hausse supérieure à 7% prévue précédemment.

Le groupe a aussi ajusté sa prévision d’investissements nets, qui devraient s’établir autour de 16 milliards de dollars cette année - contre 16 à 17 milliards prévus précédemment - et a confirmé sa politique de retour aux actionnaires en réaffirmant son intention de racheter pour 1,5 milliard de dollars d’actions sur 2018 (un milliard à fin septembre). (Service Entreprises)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below