November 5, 2018 / 9:03 AM / a month ago

Kuroda (BoJ):une hausse de taux menacerait la croissance, les banques

NAGOYA, Japon, 5 novembre (Reuters) - Le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, a écarté toute perspective de hausse des taux d’intérêt dans un avenir proche, notant que cela ne ferait d’aggraver les difficultés des institutions financières en fragilisant la reprise de la croissance.

Tout en affirmant que la banque centrale serait plus attentive au coût de sa politique prolongée de stimulation de l’économie, il a affirmé qu’il ne voyait “aucune raison” actuellement de suivre les Etats-Unis sur la voie de la normalisation de sa politique monétaire, sachant que l’inflation japonaise est encore loin de son objectif de 2%.

Haruhiko Kuroda a reconnu que les banques régionales japonaises pourraient voir leur environnement se dégrader encore sur les cinq à dix prochaines années, celles-ci ayant de moins en moins d’actifs à céder pour compenser la baisse des bénéfices tirés de leurs activités de crédit.

Mais, a-t-il poursuivi, leurs difficultés proviennent davantage de facteurs structurels tels que la baisse de la population et la faiblesse de la demande de financement que de la politique monétaire de la Banque du Japon.

“Ces problèmes de long terme doivent être pris en compte. Mais pour le moment, un relèvement des taux et une pentification de la courbe des rendements pourraient peser sur l’économie et avoir un effet indésirable sur les institutions financières”, a-t-il déclaré lundi lors d’une conférence de presse après avoir rencontré des chefs d’entreprises à Nagoya, au centre du Japon.

“Les difficultés auxquelles sont confrontées (les banques régionales) sont structurelles, donc les mesures à prendre doivent également être structurelles”, en particulier à travers des fusions et des restructurations, a-t-il dit.

Le coût croissant d’une période prolongée de politique monétaire ultra-accommodante a été le point central du débat lors de la réunion de la BoJ du mois de septembre, l’un de ses membres ayant fait remarquer que la politique de stimulation de la croissance ne pouvait pas se prolonger indéfiniment, selon les “minutes” de la réunion publiées lundi. (Leika Kihara, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Joanny)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below