November 2, 2018 / 12:04 PM / 11 days ago

MIDTERMS 2018-Des perturbations limitées en vue sur les marchés

* Les marchés anticipent un Congrès divisé

* Les démocrates prendraient la Chambre des représentants

* Un tel scénario est déjà intégré dans les cours

* Les répercussions dépendront de l’ampleur de la victoire

PARIS, 2 novembre (Reuters) - La plupart des analystes s’accordent à prédire une prise de contrôle de la Chambre des représentants par le Parti démocrate à l’occasion des élections de mi-mandat aux Etats-Unis et à prévoir des perturbations sur les marchés d’une ampleur et d’une durée limitées.

Le scrutin du 6 novembre devrait tourner au référendum pour ou contre Donald Trump, deux ans après sa victoire à la présidentielle de 2016, dit-on du côté d’Unigestion.

“La première élection de mi-mandat après l’entrée en fonctions d’un nouveau président est souvent considérée comme un référendum pour ou contre la nouvelle administration”, lit-on dans une note de la société de gestion d’actifs.

“Le scrutin de cette année ne devrait pas faire exception, chaque camp le considérant comme une opportunité de soutenir ou bien de s’opposer à Trump et sa politique”.

Les élections de mi-mandat doivent pourvoir au renouvellement des 435 élus de la Chambre des représentants, de 35 des 100 sénateurs et de 36 gouverneurs d’Etats.

Le Parti démocrate espère conquérir la majorité à la Chambre des représentants tandis que le Parti républicain semble en mesure de la conserver au Sénat.

Les analystes d’UBS disent privilégier, avec une probabilité de 60%, le scénario d’une courte majorité pour les démocrates à la Chambre des représentants tandis que le Parti républicain resterait le maître du Sénat.

UN CAILLOU DANS LA CHAUSSURE DE TRUMP

“Si les démocrates s’emparent de la Chambre, nous nous attendons à une augmentation des blocages, avec un risque accru de voir les lois considérées comme essentielles passer à la dernière minute avec des ‘accords de minuit’, ce qui pourrait entraîner des perturbations sur les marchés à court terme”, écrivent dans une note Justin Waring et Michael Ryan, respectivement responsable de la stratégie et directeur des investissements pour les Amériques chez UBS.

“A l’opposé, les scénarios d’un “contrôle républicain” paraissent plus favorables pour les marchés”, estiment-ils.

Les analystes d’Unigestion partagent ce point de vue, en prédisant eux aussi un caillou dans la chaussure pour l’administration Trump.

“Si les démocrates gagnent la Chambre, ils auront la volonté et la capacité d’ajouter de l’incertitude aux projets budgétaires et de politique étrangère ainsi qu’à l’avenir de l’administration Trump elle-même”, écrivent-ils.

Les perspectives se sont un peu améliorées pour les républicains ces derniers temps, jugent pour leur part les analystes d’UBS, qui ne modifient pas pour autant leur scénario de base.

“Globalement, les facteurs politiques continuent d’avantager les démocrates cette année tandis que les facteurs économiques plaident en faveur des républicains”, lit-on dans la note de la banque suisse.

LA PARTICIPATION IMPOSSIBLE À PRÉDIRE

La marge d’erreur dans les calculs reste importante et la variable clé qu’est la participation ne peut pas être prédite avec précision, souligne UBS.

La participation moyenne aux élections de mi-mandat est de 39%, contre 56% pour l’élection présidentielle, rappelle la note.

Le scénario d’un contrôle démocrate de la Chambre est de neutre à négatif pour les actifs risqués en raison des frictions à prévoir avec le Congrès, estime UBS, qui recommande de surpondérer les valeurs financières avec en revanche une légère sous-pondération sur les valeurs industrielles.

Fidelity International dit tabler également sur un contrôle de la Chambre par les démocrates, la société de gestion prédisant des surprises négatives sur la croissance des Etats-Unis dans l’éventualité d’un tel scénario.

“Dans notre scénario de base d’un Congrès divisé, nous pensons que la croissance du PIB des Etats-Unis devrait vraisemblablement décevoir et ressortir en dessous de l’actuel consensus Bloomberg de 2,5% en 2019 et 1,9% en 2020”, écrit Anna Stupnytska, spécialiste de l’économiste mondiale chez Fidelity.

Une prise de contrôle de la Chambre par les démocrates est déjà largement intégrée dans les cours et l’impact de cette victoire sur les marchés dépendra de son ampleur, estime-t-elle.

Une victoire plus large que prévu des démocrates pourrait ainsi faire monter légèrement les rendements des Treasuries et reculer les actions, prédit-elle avant de préciser que de telles réactions seraient de courte durée.

Voir aussi :

MIDTERMS 2018-Présentation des élections de mi-mandat

Toutes les dépêches MIDTERMS 2018 : bit.ly/2D7Gbmk Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below