October 30, 2018 / 9:54 PM / 2 months ago

LEAD 1-Facebook-Le CA déçoit mais le bénéfice plaît, le titre hésite

* Le bénéfice dépasse les attentes, pas le chiffre d’affaires

* Le titre très volatil dans les échanges après la clôture

* Zuckerberg évoque des pressions sur les revenus

* Les élections de mi-mandat seront un test, dit-il. (Actualisé avec précisions, cours de Bourse, réactions et commentaires)

par Munsif Vengattil et Paresh Dave

30 octobre (Reuters) - Facebook a fait état mardi d’un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes mais d’une croissance de ses utilisateurs et d’un chiffre d’affaires inférieurs au consensus, ce qui a fait hésiter le titre dans les transactions après la clôture de Wall Street.

L’action, qui a terminé la séance régulière en hausse de 2,9% à 146,22 dollars, a d’abord cédé plus de 5% après la cloche avant de se retourner à la hausse pour prendre plus de 3%.

Le titre est reparti à la baisse après les déclarations du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, qui a répété que l’évolution du comportement des utilisateurs continuerait de peser sur le chiffre d’affaires.

Les coûts continueront d’augmenter en raison de la nécessité pour Facebook d’améliorer la sécurité de son réseau et la protection des données de ses utilisateurs, a-t-il prévenu.

Le réseau social contrôle ses coûts plus efficacement que ne l’anticipaient certains investisseurs mais a du mal à séduire de nouveaux utilisateurs après une série de scandales sur l’utilisation de données personnelles.

Grands vainqueurs à Wall Street ces dernières années, les géants d’internet comme Facebook, Amazon ou Alphabet , dont les valorisations extrêmement tendues ont de quoi faire peur, ont souffert en Bourse ces derniers temps.

Le bénéfice net de Facebook au troisième trimestre a grimpé à 5,14 milliards de dollars (4,51 milliards d’euros), ou 1,76 dollar par action, contre 4,7 milliards de dollars, (1,59 dollar par action) un an plus tôt.

Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice à 1,48 dollar par action, selon des données Refinitiv.

Les utilisateurs mensuels actifs s’établissent à 2,27 milliards alors que les analystes en attendaient 2,29 milliards.

Même déception pour le chiffre d’affaires, qui ressort à 13,73 milliards de dollars (+33%), contre un consensus de 13,78 dollars.

DES RÉACTIONS PLUTÔT POSITIVES

Les réactions des analystes étaient cependant plutôt positives dans l’ensemble.

“C’était un assez bon trimestre alors que tout le monde s’attendait à un désastre”, a ainsi déclaré Ivan Feinseth (Tigress Financial Partners).

James Cordwell (Atlantic Equities) a parlé pour sa part d’”une forme de soulagement pour le marché”.

Les élections de mi-mandat du 6 novembre seront un test pour les nouvelles protections mises en place par Facebook, a déclaré Mark Zuckerberg à des analystes.

“Avec plus de deux milliards de gens, vous allez voir tout le bien et tout le mal que peut faire l’humanité”, a-t-il dit. “Et nous ne serons jamais parfaits”.

Le fondateur de Facebook a vu sa fortune amputée de près de 16 milliards de dollars (14 milliards d’euros) avec la chute de près de 20% de l’action lors de la séance du 26 juillet dernier.

Les dirigeants de Facebook avaient averti la veille que les coûts liés à la protection des données personnelles et un ralentissement de l’utilisation des services du réseau social sur ses plus importants marchés publicitaires pèseraient sur les marges bénéficiaires pendant les deux prochaines années au moins. (Patrick Vignal pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below