October 30, 2018 / 11:38 AM / a month ago

PHARMA-Pfizer abaisse sa prévision de ventes annuelles

30 octobre (Reuters) - Principaux résultats trimestriels des entreprises du secteur pharmaceutique :

* PFIZER ABAISSE SA PRÉVISION DE CHIFFRE D’AFFAIRES

30 octobre - Pfizer a abaissé mardi la limite haute de sa prévision de chiffre d’affaires annuel en raison de la vigueur du dollar et d’une baisse des revenus de son activité de traitements injectables.

Cette révision éclipse le bénéfice meilleur que prévu réalisé au troisième trimestre par le plus grand groupe pharmaceutique américain, porté par le dynamisme des ventes de son vaccin contre la pneumonie Prevnar.

Pfizer souffre depuis au moins un an de problèmes d’approvisionnements pour ses traitements par injection.

Il s’attend désormais à un chiffre d’affaires annuel compris entre 53,0 et 53,7 milliards de dollars (46,7 et 47,3 milliards d’euros) alors que le haut de la fourchette était auparavant de 55 milliards.

Hors exceptionnels, le laboratoire a dégagé un bénéfice de 78 cents par action au troisième trimestre alors que les analystes l’attendaient en moyenne à 75 cents.

* ALLERGAN RELÈVE SA PRÉVISION DE BÉNÉFICE AVEC LE BOTOX

30 octobre - Allergan a relevé mardi sa prévision de bénéfice annuel après un profit supérieur aux attentes au troisième trimestre, à la faveur d’une croissance à deux chiffres des ventes du Botox.

Le groupe américain s’attend désormais à un bénéfice annuel de 16,20 à 16,60 dollars par action contre une précédente fourchette de 16,00 à 16,50 dollars.

Si les ventes du Botox, traitement vedette contre les rides, ont augmenté de 13,6% à 879,7 millions de dollars sur le trimestre et continué de porter le chiffre d’affaires d’Allergan, les ventes des gouttes ophtalmologiques Restasis se sont en revanche contractées de 18,5% à 311,6 millions de dollars.

Hors exceptionnels, Allergan a dégagé un bénéfice de 4,25 dollars par action alors que les analystes attendaient en moyenne 4,04 dollars, selon les données Refinitiv.

* CELGENE FAIT MIEUX QUE PRÉVU AU T3, RELÈVE SES OBJECTIFS

25 octobre - Celgene a réalisé au troisième trimestre un bénéfice meilleur que prévu et relevé jeudi ses prévisions de résultats annuels alors que les ventes de son traitement contre le psoriasis, Otezla, ont rebondi de manière spectaculaire.

Les ventes d’Otezla, largement inférieures aux attentes l’an dernier, se sont envolées cette fois-ci de 40,3% à 432 millions de dollars (380 millions d’euros) alors que les analystes les attendaient en moyenne à 383,31 millions de dollars, selon les données Refinitiv.

Les ventes de Revlimid, traitement contre le myélome multiple et depuis longtemps vache à lait du groupe, ont continué de résister pour s’établir juste en-dessous du consensus, à 2,45 milliards de dollars, en hausse de près de 18%.

Le laboratoire a relevé de 5 cents sa prévision de bénéfice ajusté par action pour 2018, dans une fourchette de 8,75 à 8,80 dollars, et a porté de 15 à 15,2 milliards de dollars sa prévision de chiffre d’affaires annuel.

* BRISTOL-MYERS SQUIBB RELÈVE SA PRÉVISION DE BÉNÉFICE 2018

25 octobre - Bristol-Myers Squibb a publié jeudi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes et relevé sa prévision de profit annuel avec la forte demande pour ses traitements par immunothérapie contre le cancer.

Son bénéfice net du troisième trimestre a plus que doublé, à 1,9 milliard de dollars contre 845 millions il y a un an.

Hors exceptionnel, le groupe américain a dégagé un bénéfice de 1,09 dollar par action alors que les analystes attendaient en moyenne 91 cents, selon les données de Refinitiv.

Le chiffre d’affaires a en revanche été légèrement inférieur aux attentes malgré une progression de 8% à 5,69 milliards de dollars, contre un consensus de 5,72 milliards.

Bristol-Myers Squibb a relevé de 25 cents sa prévision de bénéfice annuel dans une fourchette de 3,80 à 3,90 dollars par action alors que la prévision des analystes était jusqu’à présent de 3,64 dollars.

Le laboratoire a été un pionnier des traitements du cancer par immunothérapie avec le Yervoy puis l’Opdivo mais le Keytruda de Merck a pris le dessus dans le traitement du cancer du poumon, le marché le plus lucratif dans l’oncologie, ce qui s’est traduit en Bourse par une chute de 20% cette année pour Bristol-Myers contre une hausse de 25% pour son concurrent.

Les ventes du Yervoy et de l’Opdivo ont cependant dépassé les attentes des analystes au troisième trimestre.

* MERCK RELÈVE SA PRÉVISION DE BPA, RESSERRE CELLE DE CA

25 octobre - Merck a fait jeudi d’un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, le géant pharmaceutique américain ayant tiré parti de l’envolée des ventes du Keytruda, son traitement par immunothérapie contre le cancer.

Le groupe, qui a également annoncé un programme de rachat d’actions de 10 milliards de dollars, a de ce fait revu à la hausse sa prévision de bénéfice ajusté par action pour 2018, voyant désormais une fourchette allant de 4,30 à 4,36 dollars, contre 4,22-4,30 dollars précédemment.

En revanche, dans l’anticipation de l’effet d’un dollar plus fort, Merck table aujourd’hui sur un chiffre d’affaires annuel compris entre 42,1 et 42,7 milliards de dollars contre un éventail précédent allant de 42 à 42,8 milliards.

Le chiffre d’affaires généré par le Keytruda a bondi de 80,4%, à 1,89 milliard de dollars (1,66 milliard d’euros) sur le troisième trimestre alors que six analystes avaient anticipé en moyenne 1,87 milliard, selon Refinitiv.

Hors éléments exceptionnels, le résultat net par action s’est établi à 1,19 dollar action, contre un consensus de 1,14 dollar. Le chiffre d’affaires sur la période a augmenté de 4,5%, à 10,8 milliards de dollars, contre un consensus de 10,9 milliards.

* NOVARTIS RELÈVE SES PRÉVISIONS, FAIT UNE ACQUISITION

18 octobre - Novartis a relevé jeudi son objectif de chiffre d’affaires annuel en raison de la croissance des ventes de Cosentyx, son médicament contre le psoriasis et l’arthrite, et des performances d’Entresto, son traitement de l’insuffisance cardiaque, dont les ventes ont plus que doublé au troisième trimestre.

Le groupe pharmaceutique suisse anticipe désormais une croissance de ses ventes d’environ 5%, contre une fourchette de 0 à 5% auparavant.

Le bénéfice net courant a augmenté de 2% à 3,1 milliards de dollars (2,7 milliards d’euros) au troisième trimestre, contre un consensus Reuters de 3 milliards de dollars. Les ventes ont progressé de 3% à 12,78 milliards de dollars, légèrement inférieures au consensus moyen de 12,84 milliards de dollars.

Novartis a également annoncé le rachat en numéraire de la société biopharmaceutique Endocyte pour 2,1 milliards de dollars, soit 24 dollars par action.

* ROCHE DÉPASSE LÉGÈREMENT LES ATTENTES AU T3

17 octobre - Le groupe pharmaceutique suisse Roche a publié mercredi un chiffre d’affaires trimestriel légèrement supérieur aux attentes, soutenu par les ventes de nouveaux médicaments, dont son traitement contre la sclérose en plaques Ocrevus, qui ont compensé l’impact des produits concurrents sur ses médicaments vedettes.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires a progressé de 7% à 14 milliards de francs suisses (12,22 milliards d’euros) alors que les analystes attendaient 13,8 milliards de francs, selon une enquête Reuters.

Roche a confirmé sa prévision de ventes annuelles d’une croissance autour de 5%. Le bénéfice net par action, est pour sa part, attendu en hausse autour de 15%.

* J&J RELÈVE SA PRÉVISION ANNUELLE APRÈS SON T3

16 octobre - Johnson & Johnson a publié mardi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes et a relevé ses prévisions pour l’ensemble de l’année, la hausse des ventes de ses médicaments anticancéreux Zytiga et Darzalex ayant permis de compenser la baisse des ventes de son traitement vedette Remicade contre la polyarthrite rhumatoïde.

Le géant américain de la santé prévoit désormais pour l’exercice 2018 un bénéfice par action compris entre 8,13 et 8,18 dollars, contre 8,07-8,17 dollars auparavant.

Au troisième trimestre, les ventes du Remicade ont chuté de 16,3%, à 1,38 milliard de dollars (1,19 milliard d’euros), sous l’effet de la concurrence des biosimilaires. Mais ce chiffre est supérieur à la prévision des analystes qui attendaient des ventes de l’ordre de 1,36 milliard de dollars, selon Barclays.

Le bénéfice net sur la période juillet-septembre a en revanche crû à 3,93 milliards de dollars (3,4 milliards d’euros), soit 1,44 dollar par action, contre 3,76 milliards de dollars (1,37 dollar/action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, Johnson & Johnson a dégagé un bénéfice par action de 2,05 dollars, contre 2,03 dollar anticipés en moyenne par les analystes, selon les données Refinitiv I/B/E/S. Les ventes ont crû de 3,6% à 20,35 milliards de dollars, également au-dessus du consensus qui était de 20,05 milliards de dollars. (Service Entreprises)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below