October 26, 2018 / 6:12 AM / a month ago

LafargeHolcim abaisse sa prévision de bénéfice annuel

ZURICH, 26 octobre (Reuters) - LafargeHolcim a relevé vendredi sa prévision de chiffre d’affaires pour 2018 mais a abaissé son objectif de bénéfice annuel en raison d’une hausse de ses coûts, malgré un résultat trimestriel supérieur aux attentes.

Le premier cimentier mondial s’attend désormais à un chiffre d’affaires annuel à périmètre comparable en croissance de 4% à 6%, contre une précédente fourchette de 3% à 5%.

Le bénéfice avant impôts, intérêt, taxes, dépréciations et amortissements (Ebitda) sur l’ensemble de l’exercice est lui attendu en hausse de 3% à 5%, contre une augmentation d’”au moins 5%” prévue auparavant.

LafargeHolcim explique cette révision par une hausse des coûts, notamment de ses approvisionnements en pétrole et en matières premières.

Le directeur général, Jan Jenisch, a évoqué une “forte inflation des coûts” que le cimentier s’efforce de compenser en relevant ses prix, en améliorant son efficacité et en augmentant ses volumes de vente.

Les matériaux, le carburant, l’électricité et la main d’oeuvre font partie des principaux coûts de production de LafargeHolcim.

Au troisième trimestre, l’Ebitda récurrent du groupe a progressé de 8,1%, à 1,87 milliard de francs suisses (1,64 milliard d’euros), dépassant la prévision moyenne des analystes interrogés par Reuters qui était de 1,78 milliard de francs.

Le chiffre d’affaires net a atteint 7,36 milliards de francs, en hausse de 5,8% à périmètre comparable. Le groupe a dit s’attendre à ce que la croissance de ses ventes se poursuive au quatrième trimestre à la faveur de l’amélioration de la conjoncture en Amérique du Nord et de la vigueur des marchés en Europe.

HeidelbergCement, le deuxième cimentier mondial, a lancé la semaine dernière un avertissement sur son bénéfice annuel, ce qui a fait plonger son cours de Bourse et entraîné dans son sillage l’ensemble du secteur des matériaux de construction.

Le groupe allemand a expliqué cet avertissement par des conditions météorologiques défavorables aux Etats-Unis et une hausse des coûts de l’énergie plus forte que prévu. (John Revill Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below