October 25, 2018 / 10:50 AM / 24 days ago

LEAD 1-UBS fait mieux que prévu au T3, vise les riches Américains

(Actualisé avec détails, cours de Bourse)

par Brenna Hughes Neghaiwi

25 octobre (Reuters) - UBS a annoncé jeudi se tourner vers les ultra-riches Américains pour s’assurer un relais de croissance, tout en faisant état d’un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, la bonne tenue des activités banque d’investissement ayant compensé les performances mitigées de sa division gestion de fortune.

A la suite de ces éléments, le titre de la première banque suisse avançait vers 10h25 GMT de 2,98% à 13,64 francs, faisant mieux que l’indice regroupant les valeurs bancaires européennes (+1,61%).

Cela ramène à moins de 23,7% le recul de l’action UBS depuis le début de l’année contre -21,7% pour l’indice sectoriel sur la période.

UBS, qui gère les avoirs de la moitié des milliardaires que compte la planète, a précisé qu’il entendait attirer 70 milliards de francs suisses (61,4 milliards d’euros) de nouveaux afflux de capitaux en provenance des Etats-Unis au cours des trois prochaines années.

Comme les Etats-Unis comptent plus de milliardaires que n’importe quel pays au monde, les banques helvétiques s’efforcent de retisser des liens avec cette clientèle et ce dix ans après le début de leurs déboires fiscaux outre-Atlantique, qui ont conduit à la fin du secret bancaire en Suisse.

LA BANQUE D’INVESTISSEMENT, UNE ACTIVITÉ DE COMPLÉMENT

Les nouveaux objectifs américains fixés par UBS interviennent à un moment où les tensions géopolitiques et commerciales mettent à mal sa principale activité, la gestion de fortune, avec des clients effectuant moins de transactions en raison des incertitudes

Cette évolution n’a pas empêché UBS de dégager sur le troisième trimestre un résultat net en hausse de 32%, à 1,246 milliard de francs (1,10 milliard d’euros) contre une prévision moyenne des analystes interrogés par Reuters de 1,018 milliard et un consensus fourni par l’établissement de 993 millions.

La progression de ce bénéfice s’explique notamment par un bond de 75% du bénéfice imposable des activités de banque d’investissement et par de bonnes performances dans les Amériques, des évolutions qui ont plus que compensé une modeste croissance dans la gestion de fortune et une stagnation des bénéfices dans la région Europe, Moyen-Orient, Afrique.

Aux Etats-Unis, UBS veut atteindre une marge imposable de 25% d’ici 2021 contre un ratio de 16% constaté au troisième trimestre.

Même si la banque a encore dépassé les attentes dans sa division banque d’investissement, les analystes et investisseurs ne s’enthousiasment pas outre mesure des performances d’une activité perçue à la fois comme plus volatile et située en dehors du coeur de métier de l’établissement.

Au cours de la décennie écoulée, UBS a d’ailleurs réduit la voilure dans la banque d’investissement, activité gourmande en capitaux, pour se concentrer sur la gestion de la fortune des riches.

UBS note d’ailleurs que ses activités de banque d’investissement sont surtout un complément de la gestion de fortune, centrées sur des conseils et opérations de niche. (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Mathieu Protard)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below