October 24, 2018 / 7:36 AM / 2 months ago

Heineken maintient ses prévisions malgré des ventes en hausse partout

BRUXELLES, 24 octobre (Reuters) - Heineken, deuxième brasseur mondial, a confirmé mercredi ses objectifs annuels après avoir enregistré au troisième trimestre une hausse de ses ventes de bière dans l’ensemble des régions du monde.

Le groupe néerlandais, propriétaire de la bière éponyme mais aussi des marques Tiger et Sol, a annoncé une progression de 4,6% sur un an de ses volumes consolidés de ventes, à 62,6 millions d’hectolitres, sur la période juillet-septembre.

Ce chiffre est globalement conforme aux attentes des analystes, qui prévoyaient des volumes de 62,5 millions d’hectolitres, selon le consensus Reuters.

“La croissance en volumes s’est poursuivie au troisième trimestre, portée par des conditions météorologiques favorables en Europe et une solide performance au Brésil, au Mexique, au Vietnam et en Afrique du Sud,” déclare le directeur général, Jean-François van Boxmeer, cité dans un communiqué.

Les ventes de Heineken Lager, marque haut de gamme aux marges plus élevées, ont progressé de 9,2%, avec une forte croissance au Brésil, en Afrique du Sud, en France et en Russie.

Parmi les points négatifs, les ventes de bières ont reculé au Nigeria, l’un des principaux marchés de Heineken, en République démocratique du Congo, au Cambodge, en Pologne et en Espagne. Les ventes de Lager ont également reculé dans la région Asie-Pacifique.

Le groupe a maintenu ses prévisions pour l’ensemble de l’année.

Heineken a abaissé son objectif de marge en juillet en raison d’effets de changes négatifs sur certains de ses marchés les plus rentables, notamment au Mexique et au Vietnam, et d’un effet dilutif plus important que prévu de l’expansion de ses opérations au Brésil.

Il avait alors dit prévoir une baisse de 20 points de base de sa marge d’exploitation, contre une hausse de 25 points précédemment.

Le groupe, qui a racheté en 2017 les activités déficitaires du brasseur nippon Kirin au Brésil, devenant le numéro deux de la bière dans ce pays, avait déjà prévenu que l’opération pèserait sur ses marges.

Le titre perdait 1,68% en début de séance à la Bourse d’Amsterdam, plus mauvaise performance de l’indice sectoriel européen des boissons et de l’alimentation, en hausse de 0,46%. (Philip Blenkinsop Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below