October 22, 2018 / 5:47 AM / 2 months ago

Ryanair a souffert du prix du carburant et des grèves cet été

DUBLIN, 22 octobre (Reuters) - Ryanair a annoncé lundi une baisse de 7% de son bénéfice sur la période d’avril à septembre, semestre couvrant la saison cruciale des vacances estivales, en raison d’une hausse du prix du carburant et des conséquences des grèves de son personnel sur les réservations.

La compagnie irlandaise, numéro un en Europe du transport aérien “low cost”, a en outre prédit une faible progression du prix des billets cet hiver sur les vols court-courriers dans la région.

Ryanair a abaissé il y a trois semaines sa prévision de bénéfice annuel de 12% et prévenu que la situation pourrait encore empirer si des grèves de pilotes et du personnel navigant continuaient de perturber son activité et ses réservations.

La compagnie peine à conclure des accords avec son personnel depuis qu’elle s’est résolue en décembre dernier à reconnaître pour la première fois des syndicats.

L’action Ryanair a perdu 20% sur les trois derniers mois et elle affiche un recul de 40% depuis un pic à 19,39 euros touché en août 2017, avant l’extension du mouvement de grogne au sein de son personnel.

Le transporteur, qui réalise habituellement l’essentiel de son bénéfice pendant l’été, a enregistré un profit de 1,2 milliard d’euros sur les six mois au 30 septembre.

Il a maintenu sa prévision d’un bénéfice annuel compris entre 1,1 et 1,2 milliard d’euros, ce qui représenterait une baisse de 17% à 24% par rapport au bénéfice après impôts de 1,45 milliard d’euros, un record, réalisé lors du précédent exercice.

Un consensus d’analystes fourni par la compagnie elle-même avant la publication de ses résultats donnait une prévision moyenne de bénéfice annuel de 1,127 milliard d’euros et un bénéfice de 1,175 milliard d’euros sur la période avril-septembre.

“Cette prévision annuelle reste fortement dépendante du fait que les prix des billets ne baissent pas davantage - ils vont rester faibles cet hiver en raison de surcapacités en Europe - (et) de l’impact d’un prix du carburant significativement plus élevé (...)”, a dit le directeur général, Michael O’Leary, cité dans un communiqué.

L’avantage que possède Ryanair sur ses concurrentes en termes de coûts ne cesse de se creuser, a-t-il toutefois ajouté, et “à moyen terme, la consolidation créera des opportunités de croissance pour le modèle de Ryanair basé sur les prix les plus bas et les coûts les plus bas”. (Conor Humphries Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below