October 18, 2018 / 2:15 PM / 2 months ago

Fed-De nouvelles hausses de taux ne sont pas nécessaires-Bullard

MEMPHIS, 18 octobre (Reuters) - Le dernier relèvement de taux décidé par la Réserve fédérale (Fed) a porté la politique monétaire à son niveau adéquat, et aucun resserrement supplémentaire n’est nécessaire sachant que l’inflation reste faible, a déclaré jeudi le président de la Réserve de Saint-Louis, James Bullard.

“Le niveau actuel des taux est à peu près correct”, a estimé le responsable à propos de l’objectif de taux des fonds fédéraux fixé entre 2% et 2,25%. “Le maintien du niveau actuel des taux serait une politique appropriée” dans un avenir prévisible.

Les membres du comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) devraient à nouveau décider de relever les taux en décembre, ainsi que plusieurs fois l’année prochaine, avant que le taux du financement à un jour atteigne le niveau “restrictif” d’environ 3,4% en 2020, selon les dernières projections économiques de la Fed.

Le compte-rendu de la réunion des 25 et 26 septembre de la banque centrale américaine a montré que les responsables de la politique monétaire étaient généralement en faveur d’une hausse des taux d’intérêt le mois dernier et d’une poursuite de la hausse des taux de façon progressive alors que le chômage est au plus bas depuis près de 50 ans aux Etats-Unis et que la croissance économique a été plus forte qu’escompté.

Malgré cela, l’inflation reste modérée, ce qui a constitué un des arguments de James Bullard ces dernières années sur la nécessité pour la Fed de maintenir le statu quo en attendant une quelconque évolution.

Dans des notes préparatoires à une intervention devant le Club de l’Economie de Memphis, James Bullard évoque une version actualisée de la règle de Taylor. Cette règle, énoncée dès 1993 par l’économiste John B. Talyor, suggère d’adopter un taux d’intérêt relativement haut quand l’inflation dépasse la cible ou quand l’économie semble être en surchauffe, et inversement, un taux d’intérêt relativement bas dans les situations opposées.

Si l’on suit cette règle de Taylor, la trajectoire de taux de la Fed devrait être plus élevée que ce que la banque centrale envisage. Mais James Bullard estime que si l’on ajuste cette règle aux changements observés dans l’économie, alors la politique monétaire actuelle convient.

Le banquier central n’est pas un membre votant du FOMC mais il le deviendra en 2019. (Howard Schneider, Blandine Hénault pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below