October 18, 2018 / 1:35 PM / 2 months ago

Nouvelle lettre de Bruxelles à Rome sur le budget 2019

BRUXELLES, 18 octobre (Reuters) - Le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Pierre Moscovici, remettra au ministre italien de l’Economie Giovanni Tria, ce jeudi à Rome, une lettre recensant les inquiétudes de l’exécutif bruxellois sur le projet de budget italien pour 2019, a déclaré un responsable européen à Reuters.

Il s’agira du deuxième courrier transmis à Rome par la Commission sur ce projet de loi de finances que le gouvernement dirigé par le Mouvement 5 Etoiles (M5S) et la Ligue d’extrême droite a adressé lundi soir à Bruxelles.

En vertu des règles de l’UE, cette deuxième lettre pourrait préluder à un rejet du projet de budget par l’exécutif européen, qui dispose de deux semaines pour l’accepter, demander des ajustements ou le refuser, ce qui serait une première depuis la mise en place de la nouvelle procédure en 2013.

Le budget 2019 de l’Italie, qui prévoit une nette hausse des dépenses publiques, doit porter le déficit public à 2,4% du PIB italien, bien au-dessus de la trajectoire dessinée par le précédent gouvernement italien.

Pour l’heure, la Commission attend une réponse de l’Italie et d’éventuelles modifications de son projet de budget, avant d’entreprendre d’autres actions, a expliqué le responsable européen.

A Rome, le président du conseil Giuseppe Conte a assuré que son gouvernement entendait mettre en oeuvre les mesures expansionnistes figurant dans son projet budgétaire.

Il a également démenti toute dissension entre le M5S et la Ligue, alors que le chef de file du 5 Etoiles, Luigi Di Maio, a semble désapprouver mercredi la formulation d’un texte législatif accordant une amnistie fiscale à une partie des contribuables italiens.

“Je suis conscient que ce n’est pas le budget qu’attendait la Commission. J’attends des observations critiques. Nous discuterons et répondrons à ces observations”, a déclaré Giuseppe Conte à des journalistes.

Selon le responsable européen interrogé par Reuters, Bruxelles va également envoyer des courriers à d’autres pays de la zone euro pour leur demander des explications sur leurs projets de budget mais, a-t-il dit, “l’Italie est un cas à part” car son projet de loi de finances constitue une déviation importante par rapport aux objectifs budgétaires fixés par l’UE.

Pour les autres pays, qu’il n’a pas nommés, la Commission mentionne uniquement de possibles risques de déviation.

Afin de marquer la différence entre la situation italienne et celle des autres pays, seul Rome recevra son courrier jeudi, les autres seront transmis à partir de vendredi, a encore souligné le responsable européen. (Francesco Guarascio Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below