October 17, 2018 / 9:53 AM / a month ago

BOURSE-Le secteur automobile à la peine, Goldman Sachs prudent

PARIS, 17 octobre (Reuters) - Les valeurs automobiles européennes se replient mercredi en Bourse, pénalisées à la fois par l’annonce d’une forte baisse des ventes sur le continent le mois dernier et par les commentaires prudents de Goldman Sachs sur les perspectives du secteur.

L’indice sectoriel Stoxx cède 1,49% à 11h43, le recul sectoriel le plus marqué du jour, alors que l’indice large Stoxx 600 abandonne 0,17%.

Parmi les plus fortes baisses au sein des constructeurs européens, PSA perd 3,14%, Renault 2,75%, Fiat Chrysler 1,49% et Daimler 1,26%.

Chez les équipementiers et fabricants de pneus, Michelin recule de 1,63%, Valeo de 1,73% et Continental de 1,67%.

Les ventes de voitures en Europe ont chuté de 23,4% en septembre selon les chiffres publiés en début de journée par l’ACEA, l’Association des constructeurs européens d’automobiles. .

Celle-ci explique cette contre-performance du marché notamment par l’entrée en vigueur des nouvelles normes antipollution WLTP, avant laquelle de nombreux concessionnaires ont cherché à écouler leurs stocks avant le changement de réglementation, ce qui s’est traduit par un bond d’environ 30% des ventes en août.

Les nouvelles normes WLTP sont l’un des éléments qui incitent Goldman Sachs à se montrer prudent quant à la qualité des résultats trimestriels attendus dans les jours et les semaines à venir.

Rappelant que l’indice Stoxx de l’automobile a perdu 4% au troisième trimestre, les analystes de la banque américaine expliquent s’attendre à ce que “globalement, le trimestre ait été difficile pour le secteur, avec à la clé de possibles révisions à la baisse des résultats par les équipementiers”.

Goldman Sachs a donc réduit de 4% en moyenne ses estimations de bénéfice d’exploitation (Ebit) pour les équipementiers qu’elle suit pour la période 2018-2022, “principalement pour intégrer la faiblesse actuelle de la demande sur plusieurs marchés finaux clés et l’évolution récente des changes”.

La banque a aussi revu ses objectifs de cours à 12 mois au regard d’un “scénario de croissance moins constructif qu’auparavant dans le contexte des incertitudes macroéconomiques actuelles”.

Elle réaffirme ses recommandations d’achat sur Continental et sur l’italien CNH mais abaisse son conseil sur Michelin à “neutre” contre “acheter” avec un objectif de cours ramené de 143 à 126 euros, expliquant que le titre offre un potentiel de hausse inférieur à ceux de plusieurs de ses concurrents.

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below