October 11, 2018 / 10:39 PM / 2 months ago

USA-Dina Powell n'envisage pas de remplacer Nikki Haley à l'Onu-sces

WASHINGTON, 12 octobre (Reuters) - La dirigeante de Goldman Sachs, Dina Powell, a dit au président américain Donald Trump qu’elle ne souhaitait pas être candidate à la succession de Nikki Haley comme ambassadrice des Etats-Unis à l’Onu, a-t-on appris jeudi auprès d’une source au courant du dossier.

Lors d’un entretien téléphonique, Dina Powell a dit à Donald Trump être honorée que son nom soit évoqué pour succéder à Nikki Haley mais qu’elle souhaitait rester à Goldman Sachs, a-t-on précisé.

Donald Trump a déclaré mardi qu’il songeait à Dina Powell, ancien conseillère de la Maison blanche sur des questions de sécurité nationale, pour succéder à Nikki Haley, qui quittera ses fonctions d’ambassadrice des Etats-Unis à l’Onu à la fin de l’année.

Cette hypothèse ne faisait pas l’unanimité au sein de la Maison blanche. Un haut représentant de l’administration a ainsi déclaré à Reuters plus tôt dans la journée que Dina Powell ne faisait plus partie des noms à l’étude. (Steve Holland; Jean Terzian pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below