October 9, 2018 / 12:14 PM / 2 months ago

Italie/Budget-Tria souhaite un "dialogue constructif" avec l'UE

ROME/HELSINKI, 9 octobre (Reuters) - Le ministre italien de l’Economie, Giovanni Tria, a déclaré mardi qu’il souhaitait avoir un dialogue constructif avec ses partenaires de l’Union européenne sur le budget 2019, après les inquiétudes exprimées par la Commission européenne au sujet des objectifs de déficit budgétaire du gouvernement italien.

Devant une commission parlementaire, il a déclaré que la stratégie adoptée par les précédents gouvernements pour limiter l’endettement n’avait pas été efficace, ajoutant que l’Italie devait faire davantage pour relancer la croissance et l’emploi.

“Il y aura maintenant une discussion constructive avec l’Europe pour montrer le bien-fondé de la stratégie de croissance de ce gouvernement”, a-t-il dit.

La semaine dernière, la Commission européenne a averti que le projet du gouvernement formé par le Mouvement des 5 étoiles (M5S, anti-système) et la Ligue (extrême droite) de multiplier par trois les déficit budgétaire par rapport aux objectifs antérieurs était “une déviation importante par rapport à l’orientation budgétaire recommandée par le Conseil”.

Les dirigeants des deux partis au pouvoir, Luigi Di Maio et Matteo Salvini, ont tiré à boulets rouges sur la Commission et affirmé qu’ils ne feraient pas marche arrière sur le budget 2019.

Le projet de budget et le conflit avec l’UE pèsent lourdement sur les marchés qui redoutent la décision de Rome d’augmenter ses emprunts alors que la dette du pays est énorme, à 131% du PIB, la plus importante d’Europe après la Grèce.

Giovanni Tria a précisé mardi que le déficit structurel - hors éléments exceptionnels et effets de la conjoncture - baisserait une fois que la croissance économique et l’emploi auront retrouvé leurs niveaux d’avant-crise. Le déficit structurel est prévu en hausse de 0,8% du PIB l’an prochain.

Le gouvernement dit que ses projets de baisse d’impôts et de hausse des dépenses sociales relanceront la croissance et il a fixé un objectif de croissance de 1,5% pour 2019, ce qui est un rythme soutenu pour l’Italie, puis de 1,6% en 2020 et de 1,4% en 2021.

“Ces objectifs sont prudents”, a dit Giovanni Tria, écartant les critiques des économistes qui les jugent trop optimistes.

“(Nous allons) réduire sensiblement, dans les deux premières années de notre législature, l’écart de croissance avec la zone euro et provoquer la première baisse significative du ratio d’endettement au cours des trois prochaines années”, a-t-il dit.

Les rendements de la dette souveraine italienne ont atteint de nouveaux records mardi après-midi après ces déclarations, le ministre n’étant pas parvenu à rassurer les investisseurs.

En début d’après-midi, le rendement du 30 ans a franchi le seuil de 4% pour la première fois depuis août 2014, celui du cinq ans a atteint 3,13%, son plus haut niveau en près de cinq ans, et celui du 10 ans a pris 10 points de base à 3,71%, un nouveau pic de quatre ans et demi. Ces hausses ont porté l’écart (“spread”) entre le 10 ans italien et le 10 ans allemand à 312 pdb, un pic de cinq ans.

Giovanni Tria a ajouté devant la commission parlementaire qu’il ferait tout ce qui était nécessaire pour calmer les marchés si l’écart de rendement avec le Bund allemand s’élargissait trop.

“Un spread à 400, 500? Nous nous engageons à faire en sorte que le spread reflète les fondamentaux (de l’économie). S’il va jusqu’à 500 (points de base), le gouvernement fera ce qu’il faut”, a-t-il dit. “Si tout le monde vend, nous aurons des sorties de capitaux et nous devrons faire face à la situation. Face à une crise financière, le gouvernement fera ce qu’il faut, comme (le président de la BCE Mario) Draghi l’a fait.”

De son côté, le vice-président de la Commission européenne Jyrki Katainen a réaffirmé mardi que la situation de l’Italie était vulnérable et que les négociations concernant son projet de budget pourraient s’avérer “très difficiles”. (Giuseppe Fonte, Crispian Balmer, Jussi Rosendahl, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below