October 8, 2018 / 12:27 PM / a month ago

TAUX-Le seuil de 3,25% à surveiller sur le 10 ans américain

8 octobre (Reuters) - La remontée récente et soudaine des rendements des emprunts d’Etat américains a porté les taux longs à des niveaux clés, qui, s’ils étaient franchis, pourraient alimenter une nouvelle hausse.

Des indicateurs conjoncturels américains solides et les déclarations très optimistes de plusieurs responsables de la Réserve fédérale ont provoqué depuis mercredi une vive progression des rendements des Treasuries à 10 et 30 ans. Le taux américain à 10 ans a atteint à un pic de 3,248%, un plus haut depuis mai 2011 et celui à 30 ans a touché 3,424%, un plus haut depuis juillet 2014.

Le marché obligataire américain est fermé lundi pour le Colombus day, offrant ainsi un répit aux investisseurs, mais certains analystes estiment que la remontée des rendements pourrait se poursuivre.

“Le dernier rempart était le 30 ans, et il a définitivement franchi une résistance de plusieurs années qui devrait nous conduire avec le temps à des rendements significativement plus élevés”, indique Jeffrey Gundlach, directeur général de la société de gestion Doubleline Capital.

Les investisseurs surveillent désormais le niveau clé de 3,25% pour le 10 ans américain, qui correspond à la fourchette haute des prévisions de la plupart des analystes pour 2018, et le seuil de 3,5% pour le 30 ans.

“Les franchissements de seuils mercredi ont poussé les analystes à revenir sur les graphiques historiques pour signaler d’éventuels objectifs de rendement à la hausse”, relève Karl Harling, vice-président de Landesbank Baden-Wurrtemberg.

Certains signaux techniques plaident en faveur d’une poursuite de la remontée des rendements, comme la hausse des positions ouvertes sur les contrats à terme sur les Treasuries et les taux d’intérêt, et le pic de volatilité observé sur le marché obligataire.

Pour certains observateurs, la hausse des rendements des Treasuries ne signifie pas toutefois forcément la fin du marché haussier obligataire qui dure depuis trois décennies, car les investisseurs sont souvent tentés de racheter des obligations lorsque certains niveaux clés sont atteints.

L’adjudication par le Trésor américain cette semaine de 74 milliards de dollars (64,5 millirds d’euros) de dette à trois, 10 et 30 ans servira de test de la demande des investisseurs aux niveaux actuels élevés des rendements.

Richard Leong, Blandine Hénault pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below