October 4, 2018 / 9:47 AM / 11 days ago

BOURSE-Faurecia et Valeo reculent, Exane juge les équipementiers survalorisés

PARIS, 4 octobre (Reuters) - Valeo et Faurecia se placent en queue de peloton du SBF 120 jeudi à la suite d’une révision à la baisse des recommandations d’Exane BNP Paribas qui remet en cause la supériorité supposée des équipementiers automobiles sur les constructeurs en Bourse.

Exane BNP Paribas revoit sa recommandation sur Valeo à “neutre” contre “surperformance” avec un objectif de cours abaissé de 25%, à 41 euros. Il dégrade Faurecia à “sous-performance” contre “neutre” et abaisse son objectif de cours de 34%, à 45 euros.

A 11h43, l’action Valeo recule de 4,51% 33,21 euros, après avoir touché un plus bas depuis décembre 2014 à 33,12 euros. L’équipementier Faurecia abandonne 5,91% à 48,91 euros. Dans le même temps, l’indice SBF 120 perd 0,93%.

Dans une note sectorielle intitulée “Remettre en question le mythe du fournisseur”, les analystes d’Exane BNP Paribas cherchent à démontrer pourquoi la prime de valorisation historique des équipementiers automobiles sur les constructeurs est injustifiée.

Pour étayer leur thèse, ils s’appuient sur 30 ans d’histoire et 30 valeurs automobiles.

Selon les analystes, la croissance organique enregistrée par les équipementiers n’a pas été plus élevée que celle des constructeurs automobiles et elle s’explique avant tout par la production mondiale de véhicules légers et les tendances sur le “mix” produit.

“Nous n’avons aucune preuve d’une histoire intrinsèque pouvant expliquer la performance de la croissance organique”, estiment les analystes.

Depuis 25 ans, les résultats opérationnels des constructeurs et des équipementiers automobiles sont sensiblement les mêmes, avec une corrélation de 94% selon Exane.

“Il est donc difficile de comprendre pourquoi le consensus table sur une croissance du résultat opérationnel de 22% pour les équipementiers en 2018-2020 et sur seulement 5% pour les constructeurs sur la même période,” s’interrogent les analystes d’Exane.

Ils ajoutent que les équipementiers sont par nature des valeurs plus cycliques que les constructeurs. Alors que les analystes anticipent une croissance nulle de la production automobile mondiale en 2019-2020, les marges des équipementiers devraient être plus lourdement lésées.

La prime de valorisation historique de ces derniers, de deux fois supérieure à celle des constructeurs, apparaît alors injustifiée aux yeux de l’intermédiaire.

“L’érosion de cette prime pourrait bien être le sujet d’investissement intrasectoriel le plus puissant des années à venir”, déclarent les analystes.

“Si - comme cela a été le cas par le passé - cette prime disparaissait totalement lors du prochain ralentissement, les équipementiers sous-performeraient d’environ 50% les constructeurs.”

Exane BNP Paribas réduit ses prévisions de bénéfice par action de 4% pour Faurecia en 2019 et de 21% en 2020. En ce qui concerne Valeo, l’intermédiaire réduit ses prévisions de bénéfice par action de 5% en 2019 et de 20% en 2020.

Les analystes abaissent également leur conseil sur Continental à “sous-performance” (-3,93% à Francfort) et sur Schaeffler à “neutre” (-2,34)%.

Ils ont revanche relevé leur recommandation à “neutre” contre “sous-performance” sur Daimler qui prend 0,86%.

L’indice Stoxx de l’automobile recule de 0,79%, l’un des plus forts replis sectoriels en Europe. (Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below