September 27, 2018 / 5:52 AM / 21 days ago

FTSE Russell inclut à son tour les actions chinoises

SHANGHAI/SAN FRANCISCO, 27 septembre (Reuters) - Le spécialiste des indices boursiers FTSE Russell a annoncé jeudi qu’il incorporerait des actions de Chine continentale dans ses indices de référence à partir de juin 2019, décision susceptible selon lui d’attirer 10 milliards de dollars (8,5 milliards d’euros) de flux de capitaux nets de la part d’investisseurs passifs.

L’annonce de FTSE Russell était attendue par les experts qui observent que les obstacles constitués par le contrôle des capitaux, le règlement et la compensation n’en étaient plus.

Malgré tout, les places boursières chinoises sont orientées dans le rouge jeudi; l’indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale recule ainsi de 0,48%.

Le concurrent MSCI a annoncé la veille qu’il envisageait de quadrupler la pondération des grosses capitalisations chinoises dans ses indices de référence et se proposait également d’intégrer des capitalisations moyennes ainsi que des actions cotées sur ChiNext, le compartiment des startups de la Bourse de Shenzhen.

“Les autorités chinoises ont continué d’instaurer des réformes destinées à ouvrir leur marché aux investisseurs internationaux”, a déclaré Mark Makepeace, directeur général de FTSE Russell.

L’incorporation d’actions chinoises, qui sera étalée jusqu’en mars 2020, implique que les fonds passifs qui suivent les indices All-World et des marchés émergents de FTSE seront obligés d’acheter des actions de catégorie A libellées en yuan.

La phase d’inclusion en plusieurs étapes, ainsi conçue pour que les “trackers” s’adaptent au mieux aux changements de composition des indices, se fera sur la base du quart de la capitalisation disponible de quelque 1.250 actions éligibles.

Au terme de la première étape, les actions A chinoises auraient une pondération de 5,5% environ dans l’indice émergents de FTSE, représentant des entrées de flux passifs de 10 milliards de dollars. Au sein de l’indice Global All Cap du FTSE, les actions A chinoises auraient une pondération de 0,57%.

Ces nouveaux capitaux aideraient à stabiliser le marché boursier chinois et à atténuer les pressions baissières exercées sur le yuan, Pékin s’employant à amortir l’impact déstabilisant de son différend commercial avec Washington.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below