September 27, 2018 / 4:01 AM / 3 months ago

RPT-La Fed relève ses taux et prévoit encore trois ans de croissance

* Nouvelle hausse de taux d’un quart de point

* Une hausse de plus en vue d’ici la fin de l’année

* Trois autres prévues en 2019 et une en 2020

* La politique monétaire n’est plus présentée comme “accommodante”

* Powell minimise toutefois ce changement de discours (Répétition sans changement d’une dépêche diffusée mercredi)

par Howard Schneider et Jason Lange

WASHINGTON, 27 septembre (Reuters) - La Réserve fédérale américaine a relevé son principal taux d’intérêt mercredi et confirmé son intention de poursuivre le resserrement de sa politique monétaire en disant tabler sur au moins trois années supplémentaires d’expansion économique aux Etats-Unis.

La banque centrale a relevé l’objectif de taux des fonds fédéraux (“fed funds”) d’un quart de point, à 2%-2,25% en supprimant de son communiqué la référence au caractère “accommodant” de sa politique. Il s’agit de la troisième hausse de taux décidée depuis le début de l’année et de la septième sur les huit derniers trimestres.

La Fed en prévoit une autre d’ici la fin de l’année, trois de plus l’an prochain et une en 2020.

Un tel scénario porterait le principal taux d’intérêt américain à 3,375% fin 2020, soit près d’un demi-point au-dessus du niveau considéré comme “neutre”, c’est à dire qui ne favorise ni ne freine la croissance économique.

“Le point auquel les gens étaient attentifs, et sur lequel (la Fed) a agi, c’est le retrait du mot ‘accommodant’ concernant la politique monétaire”, a commenté Michael Arone, responsable de la stratégie d’investissement de State Street Global Advisors.

“Cela semble indiquer qu’elle pense que la politique monétaire est en train de devenir moins accommodante et se rapproche du taux neutre.”

Le président de la Fed, Jerome Powell, a toutefois déclaré lors d’une conférence de presse que les modifications apportées à la rédaction du communiqué ne traduisaient pas une inflexion de la politique monétaire.

“Au contraire, c’est un signe montrant que la politique monétaire évolue conformément aux attentes”, a-t-il dit.

La courbe des rendements des bons du Trésor américain s’est aplatie en réaction à ces propos et Wall Street est passée dans le rouge, tirée entre autres par les valeurs bancaires.

Le dollar s’est brièvement orienté à la baisse face à un panier de devises de référence avant de regagner du terrain.

LE TAUX NEUTRE SE RAPPROCHE

La Fed prévoit désormais une croissance de 3,1% du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis cette année et table sur une expansion modérée pendant au moins trois années supplémentaires.

“Le marché du travail a continué de se renforcer (...), l’activité économique a crû à un rythme soutenu”, constate le communiqué, qui n’inclut aucun nouvel élément caractérisant l’orientation de la politique monétaire après le retrait de l’adjectif “accommodant”.

Cette mention caractérisait le discours de la Fed et servait de socle à sa politique de pilotage des anticipations des marchés (“forward guidance”) depuis près de dix ans. Mais elle était de moins en moins pertinente depuis que la banque centrale a entamé le relèvement des taux, fin 2015.

Sa disparition laisse entendre que le FOMC considère désormais que les taux d’intérêt se rapprochent de leur niveau neutre.

“L’enjeu du débat n’est plus de savoir combien de temps encore la Fed va continuer de relever les taux mais de déterminer quel sera le niveau final des taux. On est désormais plus proche de la fin du cycle de hausse des taux, ce qui est fantastique”, a estimé Jamie Cox, directeur associé d’Harris Financial Group.

“La Fed, je crois, admet que les hausses de taux d’intérêt vont devenir de plus en plus punitives à partir de maintenant (...) donc elle se donne des marges de manoeuvre pour mettre fin un peu plus de tôt si nécessaire au cycle de resserrement.”

NOUVELLES PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES

Lors de sa conférence de presse, Jerome Powell s’est refusé à dire si les membres du FOMC avaient débattu des critiques exprimées par le président américain, Donald Trump, à l’encontre de la Fed.

Le mois dernier, Donald Trump avait exprimé publiquement son désaccord avec la remontée des taux d’intérêt.

Jerome Powell a assuré que la banque centrale restait indépendante.

“Nous ne prenons en considération des facteurs politiques ou ce genre de choses”, a-t-il dit.

Les nouvelles prévisions économiques présentées mercredi montrent que la Réserve fédérale table sur une croissance de 2,5% en 2019 puis sur un ralentissement à 2% en 2020 et 1,8% en 2021, l’impact des allègements fiscaux et des dépenses budgétaires mis en oeuvre par l’administration Trump se dissipant progressivement.

L’inflation devrait être proche de 2% sur les trois prochaines années et le taux de chômage devrait tomber à 3,5% l’an prochain, un niveau auquel il se stabiliserait en 2020 avant de remonter légèrement en 2021.

Le produit intérieur brut (PIB) américain a enregistré au deuxième trimestre une croissance de 4,2% en rythme annualisé selon les statistiques publiées fin août, qui marquent une nette accélération après celle de 2,2% du premier trimestre.

Le taux de chômage, lui, est tombé à 3,9%, un niveau inférieur à celui généralement considéré comme correspondant à une situation de plein emploi et donc susceptible de favoriser la hausse des salaires et l’accélération de l’inflation. Quant à la confiance des ménages américains, elle a atteint en septembre son plus haut niveau depuis 18 ans.

Voir aussi:

*Les nouvelles prévisions économique de la Fed:

*Le texte du communiqué du FOMC:

*Les différences entre les communiqués d’août et septembre:

Marc Angrand pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below