September 26, 2018 / 3:40 PM / 3 months ago

PSA produira à Metz sa nouvelle boîte de vitesses électrifiée-FO

PARIS, 26 septembre (Reuters) - PSA a décidé de produire sur son site de transmissions de Metz (Moselle) sa nouvelle boîte de vitesses électrifiée dans le cadre d’une co-entreprise avec l’équipementier Punch Powertrain, a déclaré mercredi à Reuters un représentant du syndicat Force ouvrière.

Cette boîte dite à double embrayage - ou e-DCT - permet d’éviter les à-coups d’une boîte manuelle et de réduire la consommation. Elle est donc appelée à jouer un rôle central dans le respect des objectifs européens de CO2, régulièrement durcis, et équipera une partie des véhicules du groupe à partir de 2022, notamment ses futurs modèles “mild hybrides” 48 volts.

Cette décision a été annoncée mercredi après-midi aux syndicats du groupe. Selon le représentant FO, l’arrivée du nouveau composant à Metz représente un investissement de 80 millions d’euros pour un volume annuel de 600.000 unités envisagées d’ici 2022-24 et 400 emplois mobilisés au même horizon.

“Pour Force ouvrière, c’est une bonne nouvelle pour le site de Metz et un message rassurant pour ses salariés”, a ajouté le représentant syndical. “Mais nous resterons vigilants car beaucoup dépendra du statut de ceux qui travailleront dans la JV et des moyens humains et matériels qui seront alloués.”

Un porte-parole de PSA a refusé de faire un commentaire.

Le constructeur avait annoncé en mai son intention d’implanter la production de la nouvelle boîte de vitesses en Europe, mais sans préciser sur quel site. Il avait aussi indiqué que l’e-DCT serait compatible également avec les futurs véhicules 100% électriques du groupe et avec ses hybrides rechargeables.

Le groupe sochalien multiplie actuellement les partenariats pour accélérer l’électrification de ses modèles.

Il produira à Valenciennes (Nord) des boîtes automatiques six vitesses sous licence du japonais Aisin et à Trémery (Moselle) les moteurs électriques de ses futurs véhicules électriques et hybrides dans le cadre d’une JV avec Nidec Leroy-Somer, filiale du japonais Nidec

Powertrain, basé en Belgique, appartient depuis 2016 au chinois Yinyi Group. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below