September 26, 2018 / 12:38 PM / a month ago

GESTION-Les actions émergentes attrayantes malgré les peurs-Fidelity

* Les valorisations attractives après une forte correction

* Beaucoup d’inquiétudes mais des fondamentaux sains

* Certaines économies malades, d’autres moins

PARIS, 26 septembre (Reuters) - Les actions émergentes offrent des opportunités aux investisseurs sélectifs malgré les turbulences que traverse leur univers, fait-on valoir chez Fidelity International.

Les économies émergentes ont mauvaise presse avec le flot de nouvelles que génèrent les tensions politiques et commerciales, sans oublier la vigueur du dollar qui pèse sur elles, a reconnu mercredi Rebecca McVittie, directrice actions émergentes pour le gestionnaire d’actifs, lors d’une conférence à Paris.

“Il y a d’une part la peur, avec toutes ces nouvelles qui renforcent la nervosité des investisseurs, et d’autre part des fondamentaux qui demeurent robustes”, a-t-elle dit.

La correction récente sur cette classe d’actifs rend en outre leurs valorisations particulièrement attrayantes, a-t-elle ajouté.

Les actions émergentes présentent ainsi une décote de 53,5% par rapport aux actions américaines, contre une moyenne sur 10 ans de 33%, a-t-elle précisé.

Cela est particulièrement vrai pour les actions chinoises dites de catégorie A, principales victimes de la correction, a-t-elle dit.

Si l’impact des guerres commerciales est difficile à mesurer, celui de la vigueur du dollar est plus immédiat, comme l’illustre l’accès de faiblesse récent des devises émergentes.

LA SÉLECTIVITÉ S’IMPOSE

“Les périodes de forte hausse du dollar ont généralement duré de trois à huit mois et rarement excédé un an, sans oublier qu’un dollar fort pénalise également l’économie américaine”, a dit Rebecca McVittie.

Au sein de la galaxie émergente, il faut distinguer certaines économies relativement fermées et en grande difficulté, comme la Turquie et l’Argentine, et d’autres dont l’économie est en bonne santé, à l’exemple de la Russie, qui bénéficie en outre des effets conjugués de la faiblesse du rouble et de la vigueur du prix du pétrole, a-t-elle poursuivi.

En ce qui concerne le Brésil, qui se prépare à l’élection présidentielle du 7 octobre, il doit impérativement mener des réformes, estime la stratège de Fidelity.

“La détérioration des économies de ses voisins que sont le Venezuela et l’Argentine constitue un avertissement sévère pour le Brésil quant aux dangers d’une mauvaise gestion économique”, a-t-elle dit.

Les actions émergentes doivent être sélectionnées avec soin et les investisseurs doivent s’attendre à une plus grande volatilité en raison des incertitudes et des fluctuations prononcées des devises, a averti Rebecca McVittie.

Les fondamentaux, cependant, restent intacts, de même que les moteurs de long terme que sont les progrès technologiques et le taux de pénétration toujours extrêmement faible de certains services et produits, a-t-elle ajouté.

“Les valorisations demeurent attractives mais la sélectivité est essentielle”, a-t-elle résumé.

Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below