September 25, 2018 / 9:39 AM / a month ago

BOURSE-Euronext monte, JPMorgan voit des opportunités d'acquisitions

PARIS, 25 septembre (Reuters) - Euronext est en nette hausse mardi matin en Bourse de Paris après le relèvement du conseil de JPMorgan sur l’opérateur boursier, la banque américaine jugeant l’opérateur des marchés français, belge, néerlandais et portugais bien placé pour profiter d’opportunités d’acquisitions ciblées.

Le titre gagne 3,1% à 58,25 euros à 11h38, l’une des meilleures performances de l’indice SBF 120, alors en progression de 0,19%.

JPMorgan a relevé sa recommandation sur la valeur à “surpondérer” contre “neutre” et porté son objectif de cours à l’horizon de la fin 2019 de 57 à 65 euros.

Ses analystes, qui restent à “surpondérer” sur London Stock Exchange Group et à “neutre” sur Deutsche Börse , jugent imméritée la sous-performance boursière d’Euronext depuis le début de l’année face à ses deux grands concurrents européens.

Le cours d’Euronext n’affiche en effet qu’une progression de 12,6% depuis le début de l’année, contre une hausse de 21,9% pour LSE Group et de 19,9% pour Deutsche Börse.

“Euronext est actuellement sous-endetté et nous pensons que la direction a de l’appétit pour de nouvelles opérations visant à accélérer la croissance et le rendement des fonds propres”, ajoutent-ils en précisant que le groupe figure parmi les acquéreurs potentiels de MarkitSERV, filiale du groupe IHS Markit spécialisée dans le traitement de transactions de gré à gré (OTC) sur des produits dérivés financiers.

Bloomberg a rapporté le mois dernier qu’Euronext était prêt à débourser un milliard de dollars (850 millions d’euros) environ pour racheter MarkitSERV.

Pour JPMorgan, une telle opération aurait “un impact positif à deux chiffres sur les bénéfices 2019” d’Euronext.

“Si Euronext ne réalise aucune M&A d’ici la fin 2019, nous voyons un potentiel de distribution de 6,40 euros par action de liquidités excédentaires aux actionnaires, ce qui équivaudrait à un rendement d’environ 12%”, poursuit la banque.

Plus largement, JPMorgan dit croire davantage à des acquisitions ciblées qu’à des fusions transnationales à grande échelle dans le secteur des opérateurs de marché “au vu des obstacles réglementaires, politiques et de souveraineté”.

Elle n’exclut toutefois pas totalement des opérations transfrontalières et estime que LSE “a la plus forte complémentarité de produits avec les Bourses américaines”.

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below