September 18, 2018 / 8:06 AM / a month ago

Le niveau des créances bancaires douteuses encore trop élevé-Draghi

PARIS, 18 septembre (Reuters) - Le niveau des créances douteuses dans les bilans bancaires européens est encore trop élevé et des efforts supplémentaires sont nécessaires pour le réduire et permettre aux banques de mieux financer l’économie, a déclaré mardi le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi.

“Si les créances douteuses diminuent au fur et à mesure que l’économie se renforce avec le soutien de notre politique monétaire accommodante, les ratios de créances douteuses des banques européennes sont encore supérieurs à ceux des banques américaines et des efforts sont nécessaires de la part des banques, des superviseurs et des régulateurs pour en réduire le stock, surtout dans les pays où ces ratios restent élevés”, a-t-il dit lors d’une conférence sur la supervision des banques.

“Les banques avec un niveau élevé d’actifs cantonnés (...) prêtent peu et leur capacité à lever du capital est limitée”, a encore dit Mario Draghi, “de même, la faiblesse de leur rentabilité et les incertitudes sur la valorisation des actifs cantonnés réduisent les incitations à des fusions transfrontalières”.

La réduction du stock de créances douteuses des banques est une des priorités de la BCE et, s’il a diminué d’un tiers par rapport à son montant record de 1.000 milliards d’euros, il reste nettement supérieur à celui des banques américaines. (Balazs Korany, avec Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below