September 4, 2018 / 3:32 PM / in 2 months

Gênes-Treize personnes sur une liste de responsables potentiels

MILAN, 4 septembre (Reuters) - Trois semaines après l’effondrement partiel du pont autoroutier de Gênes, la police italienne a fourni au procureur général de Gênes une liste de 13 personnes susceptibles d’avoir une part de responsabilité dans la catastrophe, a-t-on appris mardi de source proche de l’enquête.

Les principaux cadres dirigeants de la société Autostrade per l’Italia, le concessionnaire privé de l’ouvrage, ainsi que des hauts fonctionnaires du ministère des Transports figurent sur cette liste.

Selon une source proche du bureau des procureurs, aucune inculpation formelle n’a encore été décidée à ce stade mais ce développement dans l’enquête judiciaire sur les causes de l’accident ne devrait pas tarder.

Une partie du pont Morandi s’est effondrée le 14 août dernier à Gênes, précipitant des dizaines de voitures une cinquantaine de mètres en contrebas. La catastrophe a fait 43 morts.

Le viaduc fait partie de l’autoroute A10, reliant Gênes au sud-est de la France et gérée par Autostrade.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu auprès de la filiale du groupe Atlantia et du ministère des Infrastructures et des Transports.

Dans les jours qui ont suivi l’accident, la direction d’Autostrade a affirmé avoir respecté les conditions liées à la concession, notamment en matière de vérifications et de contrôles de la sécurité du pont.

En droit italien, la maintenance des ouvrages d’art relève de la responsabilité de la société concessionnaire, le ministère des Transports a un rôle de supervision.

Sur un plan politique, le ministre des Transports, Danilo Toninelli, a annoncé mardi au Parlement que le gouvernement allait réformer les règles encadrant les concessions autoroutières, avec des obligations pour les sociétés contractuelles de réinvestir une part accrue de leurs bénéfices dans le réseau autoroutier.

Le ministre a parallèlement réaffirmé la volonté du gouvernement de révoquer les contrats de concession signés avec Autostrade, qui gère au total près de 3.000 kilomètres d’autoroutes en Italie.

Il a ajouté qu’Autostrade ne serait pas autorisée à participer à la réparation du pont Morandi, qui sera confiée à des entreprises totalement ou partiellement publiques. (Paola Balsomini avec Crispian Balmer à Rome Henri-Pierre André pour le service français, édité par Tangi Salaün)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below