September 3, 2018 / 4:44 PM / 3 months ago

CORR-France-La justice se penche sur la cession de 6 McDonald's à Marseille

(Avec mot manquant au troisième paragraphe)

MARSEILLE, 3 septembre (Reuters) - La justice a examiné lundi en référé une demande d’annulation de la procédure de cession de six restaurants McDonald’s de Marseille contestée par les salariés la validité.

Le tribunal de grande instance de Marseille a mis en délibéré au 7 septembre sa décision, qui doit notamment sceller le sort des 77 salariés, dont 55 en contrat à durée indéterminée (CDI), du McDonald’s des quartiers Nord de la ville.

Ce restaurant, situé dans le quartier de Saint-Barthélemy (XIVe arrondissement), fait partie des six établissements sous franchise de l’enseigne américaine mis en vente. Mais c’est le seul qui doit être transformé en fast-food asiatique halal, les autres devant rester sous franchise McDonald’s.

“On est en train de nous créer un restaurant communautaire. Cela fait frémir et nous met bien loin des principes de la République. On est dans le cadre d’une procédure malhonnête”, a plaidé à l’audience l’avocat des salariés de restaurant.

Pour Me Ralph Blindauer, qui dénonce des “pratiques mafieuses”, les repreneurs ne sont que des “hommes de paille”.

“Ceux qui sont à la manœuvre dans cette affaire, ce sont les dirigeants de McDonald’s France”, a-t-il dit à la barre. “Mais chez McDo, on n’a pas l’habitude de la résistance sociale. On préfère engloutir des dizaines de millions d’euros plutôt que d’avoir une négociation.”

L’avocat de la partie adverse a pour sa part dénoncé des “accusations fantaisistes” et une “agressivité injustifiée”.

“Toute l’argumentation adverse ne repose que sur des suppositions, pas sur des arguments juridiques”, a affirmé Me Cyrille Franco, qui a demandé au tribunal de donner son “feu vert” à la session des établissements de restauration rapide.

“Si ce projet n’intervient pas, ce sera la catastrophe pour les salariés car il n’y en a pas d’autre”, a-t-il averti.

En conflit depuis près de quatre mois, les salariés ont reçu très tôt l’appui de la sénatrice socialiste Samia Ghali et du député et chef de file du mouvement des Insoumis Jean-Luc Mélenchon et, plus récemment, celui du député La République en Marche (LaREM) Saïd Ahamada et du maire Les Républicains (LR) de Marseille, Jean-Claude Gaudin, lequel les a reçus.

“Une société aussi importante que McDonald’s peut faire un effort dans ce secteur Nord pour maintenir l’activité et l’emploi”, a ainsi dit le maire de Marseille, qui appelle la firme américaine à s’asseoir à la table des négociations “dans les meilleurs délais”. (Jean-François Rosnoblet, édité par Emmanuel Jarry)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below