August 28, 2018 / 2:04 PM / 3 months ago

LEAD 1-Italie-Les rendements rechutent, forte volatilité

(Actualisé avec variation des rendements, précisions)

MILAN, 28 août (Reuters) - Les rendements des obligations d’Etat italiennes à long terme se sont retournés à la baisse mardi au gré des déclarations de responsables politiques transalpins tandis que des stratégistes ont souligné une solide demande pour la dette italienne dont les rendements à 10 ans avaient auparavant atteint un plus haut de trois mois.

Les contrats à terme sur les obligations d’Etat italiennes (BTP) sont aussi utilisés par les investisseurs pour couvrir leurs risques sur une large gamme d’instruments financiers italiens, ce qui ne fait qu’ajouter à la volatilité sur le marché au comptant, ont dit des analystes.

Le rendement des obligations d’Etat italiennes à 10 ans a atteint dans la matinée un plus haut depuis le 29 mai, après qu’un vice-président du Conseil italien a déclaré que le déficit public de l’Italie pourrait dépasser la règle européenne des 3% du produit intérieur brut (PIB) en 2019.

“Je n’exclus pas (de franchir la limite de 3%), tout est possible. On ne peut pas le dire aujourd’hui, nous travaillons sur la loi de finances”, a dit Luigi Di Maio dans un entretien publié par le journal Il Fatto Quotidiano.

Depuis Pékin où il est en déplacement, le ministre de l’Economie, Giovanni Tria, a dit s’attendre à une baisse de l’écart de rendement entre les obligations d’Etat allemandes, référence au sein de la zone euro, et italiennes, une fois le budget 2019 présenté.

“Il n’y a pas de réelle liquidité sur le marché obligataire au comptant, donc il est très probable que ceci soit motivé jusqu’à un certain point soit par le débouclement d’une position vendeuse soit par une prise de position à l’achat sur l’Italie au vu des cours actuels”, a expliqué Jaime Costero Denche, en référence au retournement du marché après le point haut atteint dans la matinée.

Le rendement de l’obligation italienne à 10 ans a brièvement reculé de 10 points de base par rapport à un pic en séance à plus de 3,2%.

ÉMISSION DE TITRES JEUDI

Après deux mois de reflux, les rendements des emprunts d’Etat italiens sont repartis à la hausse ces dernières semaines en raison des inquiétudes suscitées par la politique économique et budgétaire du gouvernement de coalition formé par la Ligue, d’extrême droite, et le Mouvement 5 Etoiles, “anti-système”, deux partis très critiques envers les règles budgétaires de l’Union européenne.

L’écart de rendement entre les titres à dix ans italiens et allemandes, qui était revenu mi-juillet autour de 215 points de base, est remonté à plus de 280 points ces derniers jours.

Le Trésor italien doit par ailleurs émettre jeudi pour 7,5 milliards d’euros de titres, une perspective qui contribue généralement à la montée des rendements.

Luigi Di Maio a par ailleurs réaffirmé mardi que Rome voulait nationaliser les autoroutes à péage contrôlées par Autostrade après l’effondrement du viaduc Morandi à Gênes.

Le sous-secrétaire d’Etat à la présidence du Conseil Giancarlo Giorgetti avait déjà dit la semaine dernière que le budget 2019 pourrait ne pas respecter la règle des 3% en raison des investissements nécessaires après la catastrophe du viaduc autoroutier de Gênes. (Francesca Landini à Milan et Abhinav Ramnarayan à Londres, Juliette Rouillon et Marc Joanny pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below