August 27, 2018 / 10:22 AM / 22 days ago

LEAD 1-Allemagne-Le climat des affaires profite de la trève sur le commerce

* L’indice Ifo à 103,8 en août, au plus haut depuis février

* Plus forte progression mensuelle depuis décembre 2014

* La vigueur de la demande interne l’emporte sur les chocs externes (Actualisé avec analystes, économiste de l’Ifo)

BERLIN, 27 août (Reuters) - Le climat des affaires s’est amélioré en août en Allemagne pour la première fois depuis le début de l’année, grâce notamment à la retombée des craintes des entrepreneurs d’une escalade des tensions commerciales, après la trêve conclue entre l’Union européenne et les Etats-Unis dans ce dossier en juillet.

L’indice du climat des affaires calculé par l’Ifo s’est établi à 103,8 contre 101,7 en juillet.

Le chiffre d’août est largement supérieur aux prévisions des économistes interrogés par Reuters qui l’attendaient en moyenne à 101,9.

Il s’inscrit au plus haut depuis le mois de février et affiche la plus forte hausse mensuelle depuis décembre 2014.

Le président américain Donald Trump s’est entendu fin juillet avec le chef de l’exécutif européen, Jean-Claude Juncker, pour que les deux blocs travaillent à l’abaissement des barrières douanières, un accord qui a éloigné les craintes de nouveaux tarifs douaniers américains, notamment sur les exportations d’automobiles.

“En plus d’une situation économique vigoureuse, la trêve dans le conflit commercial avec les Etats-Unis a contribué à l’amélioration de la confiance des entrepreneurs”, a déclaré Clemens Fuest, le président de l’Ifo.

“L’économie allemand fait preuve d’une performance robuste. Les données actuelles laissent présager une croissance économique de 0,5% au troisième trimestre”, a-t-il ajouté.

Le sous-indice mesurant le jugement des chefs d’entreprise sur la situation actuelle s’est établi à 106,4 ce mois-ci, contre 105,4 (révisé de 105,3) en juillet et alors que les économistes l’attendaient à 105,4.

Celui des anticipations s’est lui aussi amélioré plus nettement que prévu, à 101,2 contre 98,2 en juillet et par rapport à un consensus qui était à 98,5.

L’indice Ifo du mois d’août est en phase avec l’indice IHS Markit des directeurs d’achat pour la même période publié la semaine dernière et qui a signalé une accélération de la croissance allemande, grâce au secteur des services.

“Les tensions commerciales mondiales ne sont pas parvenues à casser la confiance”, a dit Alexander Krüger (Bankhaus Lampe). “Tout indique une poursuite de la solide reprise.”

Klaus Wohlrabe, l’économiste de l’Ifo, a souligné que la vigueur de l’économie allemande l’emportait sur les incertitudes liées à la sortie prévue du Royaume-Uni de l’Union européenne ou à la crise de la livre turque.

“A ce jour, les discours et les craintes de nouvelles crises, guerres commerciales ou fin soudaine d’un cycle mature n’ont été que discours et menaces”, a dit Carsten Brzeski, économiste chez ING, notant que toutes ces inquiétudes n’ont pas eu aucun effet significatif sur l’économie allemande jusqu’ici. (Michael Nienaber avec Jörn Poltz et Rene Wagner, Juliette Rouillon et Marc Joanny pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below