July 20, 2018 / 1:46 PM / 3 months ago

POINT MARCHÉS-Wall Street dans le désordre, les menaces de Trump pèsent

* Le Dow et le S&P reculent après les nouvelles menaces de Trump

* Microsoft soutient le Nasdaq après ses résultats

* Trump critique une nouvelle fois le resserrement de la Fed

par Patrick Vignal

PARIS, 20 juillet (Reuters) - Les indices de Wall Street évoluent vendredi en ordre dispersé en début de séance sur fond de regain de tension sur le front du commerce après les propos de Donald Trump, qui a évoqué une nouvelle fois la possibilité de taxer jusqu’à 500 milliards de dollars d’importations chinoises.

L’indice Dow Jones perd 47,08 points, soit 0,19%, à 25.017,42 points quelques minutes après l’ouverture.

Le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,05% à 2.803,03 points et le Nasdaq Composite prend 0,18% à 7.839,22 points.

Ce dernier indice est porté par Mircrosoft, qui prend 2,99% après avoir publié jeudi soir des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Les contrats à terme sur le Dow et le S&P ont creusé leurs pertes après les déclarations du président américain.

“On est parti pour un montant énorme”, dit-il dans une interview à CNBC, enregistrée jeudi. “Je suis prêt à aller jusqu’à 500.”

Les Etats-Unis ont imposé au début du mois des droits de douane sur 34 milliards de dollars d’importations en provenance de Chine. Pékin a riposté par une mesure de réciprocité.

TRUMP FAIT AUSSI BOUGER LE DOLLAR

Donald Trump avait déjà laissé entendre que Washington pourrait à terme taxer jusqu’à 500 milliards de dollars de produits chinois, soit la quasi-totalité des importations Made in China aux Etats-Unis (505 milliards de dollars en 2017).

L’objectif du président des Etats-Unis, champion de “l’Amérique d’abord”, est de rééquilibrer les échanges commerciaux des Etats-Unis avec la Chine, en déficit de quelque 375 milliards de dollars l’année dernière.

Le même Donald Trump a provoqué vendredi de nouvelles secousses sur le marché des changes en critiquant sur son compte Twitter la politique de resserrement monétaire de la Réserve fédérale.

Le dollar a immédiatement creusé ses pertes pour tomber à un creux de plus d’une semaine face à un panier de devises de référence dont l’euro, qui repasse 1,17 dollar (+0,56%).

Les déclarations de Donald Trump ont en revanche peu d’effet sur les rendements des emprunts d’Etat américains et ne modifient pas le sentiment des intervenants de marché, qui s’attendent toujours majoritairement à encore deux hausses de taux cette année, soit quatre au total en 2018, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

Aux valeurs à Wall Street, General Electric perd 3,06% après avoir abaissé son objectif annuel de génération de trésorerie.

A la hausse, Honeywell gagne 2,75% après des résultats bien accueillis.

La saison des résultats trimestriels gagne en intensité et confirme la forte croissance du bénéfice des entreprises du S&P 500, attendu désormais en hausse de 21,5% en moyenne, contre une prévision de +20,7% le 1er juillet, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

Édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below