July 20, 2018 / 9:01 AM / 3 months ago

BOURSE-Faurecia relève ses prévisions, mais pas assez aux yeux du marché

PARIS, 20 juillet (Reuters) - Faurecia a relevé vendredi ses prévisions 2018 après un semestre solide pour tous ses métiers, mais pas assez aux yeux du marché, l’action de l’équipementier automobile s’inscrivant en forte baisse.

Le groupe, détenu à 46,34% par PSA, prévoit une croissance annuelle de ses ventes d’au moins 8% à taux de change constants, alors qu’il tablait jusqu’ici sur au moins +7%, ainsi qu’une marge opérationnelle d’au moins 7,2%, contre un objectif précédent de plus de 7%.

La prévision d’activité, même relevée, traduit toujours un ralentissement au second semestre dans la mesure où le chiffre d’affaires de Faurecia a progressé de 5,2% à 8,99 milliards d’euros sur les six premiers mois de l’année, donnant une hausse de 10,9% à changes constants, tandis que sa marge opérationnelle a progressé de 40 points de base à 7,2%.

“Faurecia a publié des chiffres solides ce matin, comme nous l’anticipions. Toutefois, l’ampleur de la révision à la hausse peut sembler trop prudente aux yeux des investisseurs”, commente Oddo dans une note.

Après avoir ouvert en hausse, le titre Faurecia est rapidement passé dans le rouge. Vers 10h50, l’équipementier signe l’une des plus fortes baisses de l’indice SBF 120 , reculant de 5,31% à 59,92 euros, soit son plus fort repli en cours séance depuis trois semaines.

Un analyste basé à Londres évoque également les menaces américaines de droits de douanes sur les automobiles en provenance de l’Union européenne pour expliquer la baisse du titre.

“Les craintes sur la politique de Donald Trump pèsent lourdement sur la saison des résultats, mais nous ne sommes pas d’accord, ce sont des résultats fantastiques !”, déclare-t-il.

Le secteur automobile européen enregistre le plus fort repli sectoriel (-1,05%).

Valeo perd 1,81%, plus forte baisse du CAC 40 , tandis que Plastic Omnium abandonne 3,62%.

“Personne ne sait quel sera l’impact de la guerre commerciale et des différentes difficultés auxquelles nous aurons à faire face au second semestre, et je pense qu’il est important de ne pas survendre la croissance attendue sur la période à venir”, a déclaré le directeur général de Faurecia, Patrick Koller, au cours d’une téléconférence avec les analystes.

“Mais je le répète, notre prévision est conservatrice.”

La réaction boursière est peut-être de mauvais augure pour la saison des résultats qui s’annonce, Faurecia figurant parmi les premiers fournisseurs automobiles à publier ses semestriels.

En France, Michelin dévoilera ses chiffres lundi, PSA les siens mardi, Valeo mercredi et Renault vendredi. (Gilles Guillaume et Laetitia Volga, édité par Benjamin Mallet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below