July 19, 2018 / 3:15 PM / 3 months ago

France-L'artisanat du bâtiment moins confiant après un bon T2

PARIS, 19 juillet (Reuters) - L’activité a progressé de 3,5% dans l’artisanat du bâtiment au deuxième trimestre par rapport à la même période de l’an passé grâce à la construction neuve mais les professionnels du secteur disent s’attendre à une fin d’année moins dynamique.

Dans sa note de conjoncture trimestrielle publiée jeudi, la Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment) indique que l’accélération constatée au printemps - par rapport à une hausse de l’activité de 2,5% au premier trimestre - est toujours portée par la construction neuve (+6,5%).

Dans le même temps, l’activité a progressé de 1,0% dans l’entretien-rénovation et de 2% dans l’amélioration de la performance énergétique des logements.

Les carnets de commande ont légèrement baissé sur le trimestre pour représenter 83 jours d’activité, soit 11 de moins sur un an et un de moins par rapport au premier trimestre.

“Si les perspectives de renouvellement des carnets de commandes restent favorablement orientées, en construction neuve comme en entretien-rénovation, ils se renouvellent un peu moins rapidement qu’en début d’année”, souligne la Capeb.

Elle évoque le risque d’un ralentissement de la croissance de la construction neuve au deuxième semestre lié à la baisse des permis de construire, notamment en maisons individuelles, avec le rabotage des aides à la pierre.

Les artisans du bâtiment s’inquiètent aussi d’un “certain nombre d’incertitudes” sur le marché de l’entretien-rénovation, par manque de visibilité sur les prochains mois du plan de rénovation énergétique des bâtiments, des restrictions du périmètre du CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) puis sa transformation en prime et enfin d’éventuelles dispositions restrictives du projet de loi de finances 2019, le maintien du taux réduit de TVA du secteur étant au centre de leurs préoccupations.

Ces incertitudes expliquent en partie que les indicateurs d’emploi soient en “demi-teinte” : 20% des entreprises d’artisanat du bâtiment ont chargé à embaucher au premier semestre contre 30% sur les six derniers mois de 2017 et les intentions d’embauche d’un salarié supplémentaire se situent à 14%, contre 21% il y a un an.

Parallèlement, l’emploi intérimaire a progressé de 11% au deuxième trimestre par rapport au même trimestre de l’année précédente et représente 9,7% dans l’emploi salarié total. (Yann Le Guernigou)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below