July 18, 2018 / 9:31 AM / 3 months ago

LEAD 1-GB-L'inflation stable en juin malgré la hausse du brut

(Actualisé avec détails)

LONDRES, 18 juillet (Reuters) - L’inflation britannique n’a pas augmenté le mois dernier, ce qui pourrait amener la Banque d’Angleterre à se poser des questions alors qu’une hausse des taux d’intérêt est attendue pour le mois prochain.

Les prix à la consommation ont augmenté de 2,4% sur un an en juin comme en mai, malgré la hausse des prix des carburants qui sont à un pic depuis septembre 2014, a annoncé mercredi l’institut national de la statistique (ONS).

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient en moyenne à une inflation en légère hausse à 2,6%.

L’économie britannique semble avoir repris de l’élan après un ralentissement au premier trimestre en partie dû au mauvais temps et la banque centrale redoute que la croissance se rapproche du rythme à partir duquel elle commencera à créer des pressions inflationnistes.

Mais les statistiques de mercredi n’ont pas confirmé ces attentes.

L’inflation “core”, qui exclut notamment les prix de l’énergie et des produits alimentaires, a ralenti à 1,9% en juin après 2,1% en mai. Elle est en dessous de toutes les prévisions de l’enquête Reuters et elle est la plus faible depuis mars 2017.

L’ONS a annoncé que les prix des vêtements avaient enregistré la plus forte baisse mensuelle depuis 2012 pour la période de mai à juin, en raison notamment des soldes d’été.

Mardi, des données de l’ONS ont montré que la croissance des salaires sur les trois mois à fin mai avait ralenti à son rythme le plus faible depuis six mois malgré un nombre record de personnes occupant un emploi.

Cela constitue un casse-tête pour une Banque d’Angleterre qui veut poursuivre son resserrement monétaire.

Selon une enquête Reuters publiée mardi, une majorité d’économistes pensent que la Banque d’Angleterre (BoE) va relever son taux d’intervention de 25 points de base le 2 août pour le porter à 0,75%.

Les données de l’ONS suggèrent une intensification des pressions sur les prix de détail.

Les industriels ont augmenté leurs prix de 3,1% en juin contre 3,0% en mai, la plus forte hausse depuis le début de l’année.

Les coûts des matières premières - dont beaucoup sont importées - ont augmenté de 10,2% par rapport à juin 2017, soit la plus forte hausse en un an, après un gain de 9,6% en mai.

L’ONS a également indiqué que les prix des logements avaient augmenté de 3,0% en rythme annuel en mai, la plus faible hausse depuis août 2013, après une augmentation de 3,5% en avril. Dans la seule ville de Londres, les prix de l’immobilier ont cependant diminué de 0,4%.

Tableau: (Andy Bruce et Kate Holton Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below