July 16, 2018 / 10:37 AM / 5 months ago

Fiat-La grève contre le salaire de Ronaldo tourne au fiasco

MILAN, 16 juillet (Reuters) - Seuls cinq des 1.700 employés de l’usine Melfi de Fiat Chrysler ont répondu à l’appel à la grève lancé par un petit syndicat indépendant pour protester contre le salaire accordé par la Juventus de Turin au buteur portugais Cristiano Ronaldo, a annoncé le constructeur automobile.

Le club italien, dont les actionnaires majoritaires sont les mêmes que ceux de Fiat, a accepté de verser 100 millions d’euros au Real Madrid pour s’attacher les services du quintuple Ballon d’Or, dont le salaire annuel s’élèvera à 30 millions d’euros.

Le syndicat USB avait appelé les employés du constructeur automobile à cesser le travail entre dimanche soir et mardi matin pour dénoncer le salaire exorbitant accordé au joueur portugais au moment où il leur est demandé de se serrer la ceinture.

Mais ce mouvement de grève, qualifié de “coup de pub” par les syndicats majoritaires de Fiat, a tourné au “fiasco”, a déclaré le porte-parole du constructeur en annonçant un taux de participation de 0,3%.

Agnieszka Flak Tangi Salaün pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below