July 13, 2018 / 4:01 PM / 3 months ago

LEAD 1-La CE ouvre une enquête approfondie sur la fusion Siemens-Alstom

(Actualisé avec réaction d’Alstom et Siemens, cours, précisions)

BRUXELLES, 13 juillet (Reuters) - La Commission européenne a annoncé vendredi ouvrir une enquête approfondie sur le projet de rachat d’Alstom par Siemens annoncé en septembre 2017 pour mieux lutter contre le géant chinois CRRC .

Le groupe français et l’allemand Siemens ont signé le 23 mars leur accord de rapprochement prévoyant que le nouvel ensemble sera basé et coté à Paris.

La Commission explique dans un communiqué qu’elle craint que la concentration ne réduise la concurrence pour la fourniture de plusieurs types de trains et de systèmes de signalisation.

“La Commission examinera si le projet de rachat d’Alstom par Siemens priverait les opérateurs ferroviaires européens d’un choix de fournisseurs et de produits innovants et conduirait à une hausse des prix” pour les usagers du transport ferroviaire, dit Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence, citée dans le communiqué.

Dans une réaction transmise par Alstom à Reuters, les deux groupes disent continuer de travailler étroitement avec la CE afin de la convaincre de la logique de leur rapprochement, qu’ils réaffirment vouloir boucler au premier semestre 2019, un report envisagé début juin par rapport au délai initial prévu fin 2018.

La Commission, qui a jusqu’au 21 novembre, pour prendre une décision, rappelle que l’ouverture d’une enquête approfondie ne préjuge pas de l’issue de la procédure.

Henri Poupart-Lafarge, le PDG d’Alstom qui dirigera le futur Siemens Alstom, s’était montré confiant dans sa capacité à s’entendre avec la Commission européenne pour résoudre les questions de concurrence découlant de son projet de fusion avec le pôle ferroviaire de Siemens.

La réalisation de l’opération dépend aussi de l’approbation des actionnaires d’Alstom lors de l’assemblée générale prévue le 17 juillet.

Alstom a clôturé en baisse de 0,58% à 39,31 euros à la Bourse de Paris, tandis que Siemens a fini en hausse de 0,17% à 116,76 euros à Francfort.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below