July 12, 2018 / 7:29 AM / 5 months ago

La BoE durcit les "stress tests" bancaires de 2018

LONDRES, 12 juillet (Reuters) - La Banque d’Angleterre (BoE) a annoncé jeudi que les tests de résistance des grandes banques porteraient également cette année sur les coussins de fonds propres dits systémiques, constitués en sus des fonds propres durs.

Les tests, instaurés à la suite de la crise financière survenue voici dix ans, éprouvaient jusqu’à présent la résistance des fonds propres durs (ratio de capital CET1) d’une banque.

Mais la BoE a fait savoir qu’elle évaluerait également cette année les coussins secondaires constitués par les banques pour refléter leur importance à la fois locale et systémique.

En incluant un tel coussin de risque systémique, l’objectif de ratio de fonds propres minimal (“hurdle rate”) fixé par la banque centrale serait augmenté de 2,5% pour Lloyds Banking Group et de 1% pour Barclays, HSBC, Royal Bank of Scotland, Santander UK et Nationwide.

La Boe ajoute qu’elle change la manière dont elle évalue un autre coussin secondaire connu sous le nom de Pilier 2A, une mesure de la solidité financière d’une banque évaluant sa capacité à gérer le risque.

Dans ce cas précis, ce changement impliquerait au contraire que le “hurdle rate” serait en moyenne inférieur à ce qu’il était suivant la méthode précédente, explique l’institut d’émission.

Les résultats des tests de résistance de 2018 sont attendus vers la fin de l’année. (Huw Jones Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below