July 12, 2018 / 12:23 AM / 3 months ago

May veut renforcer les liens entre Londres et Washington

LONDRES, 12 juillet (Reuters) - La Première ministre britannique Theresa May entend profiter de la visite du président américain Donald Trump jeudi pour consolider les liens, notamment commerciaux, entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, à moins de neuf mois de l’échéance du Brexit.

Donald Trump débute jeudi une visite de quatre jours en Grande-Bretagne, la première depuis son élection à la Maison blanche et qui s’inscrit entre un sommet de l’Otan à Bruxelles et une rencontre lundi prochain à Helsinki avec le président russe Vladimir Poutine.

Alors qu’un “livre blanc” présentant le plan du gouvernement britannique pour le Brexit doit être publié jeudi, Theresa May espère que la venue du président américain contribuera à établir un futur accord commercial entre Londres et Washington.

“Il n’y a pas d’alliance plus forte que celle avec les Etats-Unis, avec qui nous entretenons une relation spéciale, et il n’y aura pas d’alliance plus importante dans les années à venir”, a déclaré la Première ministre britannique dans un communiqué.

La venue de Donald Trump intervient au cours d’une semaine agitée pour Theresa May après la démission des ministres des Affaires étrangères et du Brexit, Boris Johnson et David Davis, mécontents du plan de sortie de l’Union européenne mis au point vendredi dernier lors d’un séminaire gouvernemental et qui prévoit le maintien de liens commerciaux avec l’UE.

Donald Trump, qui a évoqué la “tourmente” que connaît selon lui la Grande-Bretagne, est de longue date favorable au Brexit et a fait part de son enthousiasme quant à un accord commercial de grande envergure avec la Grande-Bretagne une fois celle-ci sortie de l’UE. Un tel accord est vu par les partisans du Brexit comme un atout majeur de la sortie du bloc.

“Notre relation commerciale et en matière d’investissements est inégalée”, a dit Theresa May, soulignant que personne n’investissait autant que la Grande-Bretagne dans l’économie américaine et réciproquement.

“Cette semaine, nous avons l’opportunité de consolider cette relation commerciale unique et de débuter des discussions sur la manière dont nous construirons un partenariat commercial renforcé, ambitieux et à l’épreuve du temps”, a-t-elle ajouté.

May et Trump prendront part jeudi à un dîner en présence de plusieurs ministres et d’une centaine de chefs d’entreprises. Les deux dirigeants s’entretiendront vendredi à la résidence de campagne de Chequers, située à 60 km de Londres, sur le commerce, le Brexit, la Russie et le Moyen-Orient, a-t-on précisé au 10, Downing Street. (Michael Holden, avec la contribution d’Elizabeth Piper, Jean Terzian pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below