July 9, 2018 / 4:13 PM / a month ago

Sportradar valorisé €2,1 mds avec l'arrivée de 2 investisseurs

FRANCFORT, 9 juillet (Reuters) - L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (OIRPC) et l’investisseur californien TCV vont prendre une participation dans Sportradar valorisant ce groupe suisse de données sportives 2,1 milliards d’euros, dette comprise, ont-ils annoncé lundi.

Le fondateur et directeur général Carsten Koerl va conserver sa participation majoritaire dans Sportradar, l’OIRPC et TCV rachetant la part de 37% du fonds EQT ainsi que des titres supplémentaires auprès d’autres actionnaires minoritaires.

EQT va réinvestir une partie du produit de la vente pour prendre une participation modeste dans Sportradar, qui ne recevra rien pour sa part.

“Sportradar est une entreprise qui génère beaucoup de liquidités, elle n’a pas besoin d’argent supplémentaire. Mais les nouveaux partenaires ont dit qu’ils financeraient de potentielles acquisitions”, a dit à Reuters Ulrich Harmuth, manager de l’entreprise suisse.

Le profil technologique et l’orientation nord-américaine de l’OIRPC et de TCV devraient aider les projets d’expansion de Sportradar aux Etats-Unis, a-t-il ajouté.

Basé à Saint-Gall, Sportradar est un fournisseur de données sportives et de contenus numériques pour des médias, des fédérations ou encore des sites de paris. L’une de ses activités consiste à aider les autorités à lutter contre la corruption et à mettre au jour les compétitions truquées.

L’OIRPC et TCV ont été préférés aux fonds américains KKR et Blackstone pour le rachat de la participation d’EQT, ont dit des sources proches du dossier.

Sportradar prévoit de réaliser en 2018 un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements de plus de 150 millions d’euros, avant coûts liés aux droits sportifs.

Depuis l’arrivée d’EQT à son capital en 2012, Sportradar a racheté divers concurrents et s’est développé aux Etats-Unis via des partenariats avec les ligues de football américain (NFL), de basketball (NBA), de hockey sur glace (NHL) ou de courses de voitures (NASCAR).

Il emploie 1.900 personnes dans 24 pays et affirme couvrir 400.000 événements annuels dans 40 sports. Il compte parmi ses clients AP, Kicker, NBC Sports, Google et Facebook ainsi que les groupes de paris sportifs William Hill , Paddy Power et Ladbrokes.

Avec d’autres, Carsten Koerl a fondé Sportradar en 2007 à partir d’une entreprise baptisée Market Monitor dans laquelle il avait investi et qui avait été créée par deux informaticiens norvégiens dans le cadre d’un projet étudiant. (Arno Schütze Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below