July 6, 2018 / 6:16 AM / 18 days ago

Allemagne/Indicateurs-Le marché du travail a perdu de l'allant en juillet

BERLIN/FRANCFORT, 31 juillet (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois:

* LE NOMBRE DE CHÔMEURS A MOINS BAISSÉ QUE PRÉVU (-6.000)

31 juillet - Le nombre de chômeurs a diminué en juillet, mais moins que prévu, signe d’un économie qui tend à ralentir son rythme d’activité.

L’Office fédéral du Travail a fait état mardi d’une baisse de 6.000 à 2,338 millions du nombre de chômeurs CVS en juillet, alors qu’un consensus Reuters donnait un recul de 10.000.

Le taux de chômage n’a pas changé, à 5,2%, au plus bas depuis la réunification de 1990.

Un marche de l’emploi dynamique a largement contribué à dynamiser la consommation des ménages allemands, laquelle a remis l’économie sur les rails après un coup de mou en début d’année.

“L’évolution du marché du travail est très bonne”, note Detlef Scheele, directeur de l’Office du Travail. “Mais il n’est plus aussi dynamique qu’auparavant”.

Tableau:

* HAUSSE ANNUELLE DES VENTES AU DÉTAIL BIEN PLUS FORTE QUE PRÉVU

31 juillet - Les ventes au détail ont augmenté plus que prévu en juin, suivant les données publiées mardi par l’Office fédéral de la statistique.

Leur hausse est de 1,2% d’un mois sur l’autre, en données corrigées des variations saisonnières et calendaires, alors que le consensus donnait une progression de 1,0%.

Ces ventes avaient diminué de 1,5% en mai.

En variation annuelle, leur hausse est de 3,0% réels, le double du consensus, après une progression de 1,2% en mai.

* STABILITÉ DE L’INFLATION EN JUILLET À 2,1%

30 juillet - L’inflation harmonisée aux normes européennes (IPCH) est, sans surprise, restée stable en Allemagne le mois dernier à 2,1%, se maintenant ainsi au dessus de l’objectif de la Banque centrale européenne (BCE) pour l’ensemble de la zone euro.

Si l’on se base sur le seul calcul national, la hausse des prix à la consommation s’est légèrement tassée dans la première économie de la zone euro, à 2,0% contre 2,1% en juin, à l’image de l’évolution observée dans six Länder du pays.

Selon une première estimation des données de l’inflation publiée lundi par Destatis, le bureau fédéral de la statistique, l’inflation (en normes ICPH) d’un mois sur l’autre a été de 0,4%, donnée là aussi conforme au consensus.

La BCE vise un taux d’inflation inférieur à mais proche de 2% à moyen terme.

L’estimation rapide pour la zone euro sera publiée mardi avec un consensus à 2,0%, comme en juin.

LEAD 1:

* INDICE GFK DU MORAL DU CONSOMMATEUR à 10,6 (CONSENSUS 10,7)

26 juillet - Le moral du consommateur s’est détérioré à l’approche du mois d’août, sur fond de craintes des conséquences d’une guerre commerciale entre l’Europe, les Etats-Unis et la Chine sur la première économie de la zone euro.

Les dépenses des ménages sont devenues une source abondante de croissance en Allemagne, à la faveur d’un chômage au plus bas, d’une sécurité de l’emploi accrue, d’une hausse des salaires réels et de coûts d’emprunt bas.

L’institut GfK de Nuremberg a dit jeudi que son indice du sentiment du consommateur, calculé à partir d’un échantillon de quelque 2.000 personnes, a reculé à 10,6 points à l’approche du mois d’août après s’être établi à 10,7 le mois précédent.

Les analystes interrogés par Reuters l’anticipaient stable.

Le sous-indice des anticipations de revenu et celui mesurant la propension à l’achat ont tous les deux reculé de 0,1 point à 57,5 points et 56,2 points respectivement.

* LÉGER REPLI DU CLIMAT DES AFFAIRES EN JUILLET-IFO

25 juillet - Le climat des affaires s’est légèrement dégradé en juillet en Allemagne, reflétant les inquiétudes des dirigeants d’entreprise face à la menace de tarifs douaniers américains sur les exportations automobiles européennes, montre l’enquête mensuelle de l’institut Ifo publiée mercredi. L’indice du climat des affaires calculé par l’Ifo s’est établi à 101,7 contre 101,8 en juillet. Le chiffre de juillet est légèrement supérieur aux prévisions des économistes interrogés par Reuters qui l’attendaient en moyenne à 101,5. “Les entreprises sont un peu plus satisfaites de leur situation actuelle mais elles ont légèrement réduit leurs anticipations”, a déclaré Clemens Fuest, le président de l’Ifo. “L’économie allemande continue de croître mais à un rythme plus lent.” Le sous-indice mesurant le jugement des chefs d’entreprise sur la situation actuelle a légèrement progressé à 105,3 contre 105,2 (révisé de 105,1) en juin, alors que les économistes l’attendaient à 104,8. Celui des anticipations a fléchi à 98,2 contre 98,5 (révisé de 98,6), tout en dépassant de peu le consensus qui était à 98,1.

Tableau

* PRIX À LA PRODUCTION EN HAUSSE DE 0,3% EN JUIN

20 juillet - Les prix à la production ont augmenté de 0,3% en juin en Allemagne, après 0,5% en mai, a annoncé vendredi l’Office fédéral de la statistique, une hausse conforme aux attentes des économistes.

Sur un an, leur progression a été de 3,0% le mois dernier, après 2,7% en mai, alors que les économistes anticipaient un gain légèrement moins élevé, de 2,9%.

Tableau

* L’INFLATION ANNUELLE IPCH CONFIRMÉE À 2,1% EN JUIN

12 juillet - Le taux d’inflation annuel harmonisé aux normes européennes a été confirmé à 2,1% en Allemagne, a annoncé jeudi l’Office fédéral de la statistique.

La hausse des prix de détail harmonisés d’un mois sur l’autre a également été confirmée, à 0,1%.

La hausse des prix de détail en données non harmonisées est pareillement confirmée à 0,1% d’un mois sur l’autre et à 2,1% annuellement.

Tableau

* LE MORAL DES INVESTISSEURS À UN CREUX DE SIX ANS-ZEW

10 juillet - Le moral des investisseurs allemands s’est une nouvelle fois dégradé en juillet, et plus fortement que prévu, pour tomber à un plus bas depuis août 2012, montre l’enquête mensuelle publiée mardi par l’institut ZEW, qui attribue en partie cette baisse à l’aggravation des tensions commerciales avec les Etats-Unis.

L’indice ZEW est tombé à -24,7 points ce mois-ci après -16,1 en juin, alors que les économistes l’attendaient en moyenne à -18,0.

Le sous-indice des conditions actuelles a lui aussi baissé plus nettement que prévu, passant de 80,6 le mois dernier à 72,4 en juillet. Les économistes interrogés par Reuters pensaient qu’il reculerait à seulement 78,2.

“La période durant laquelle a été réalisée l’enquête a été marquée par une grande incertitude politique”, a commenté Achim Wambach, le président de ZEW.

“Les craintes d’une escalade de la guerre commerciale internationale avec les Etats-Unis ont assombri les perspectives économiques”, a-t-il ajouté.

* EXPORTATIONS ET EXCÉDENT COMMERCIAL EN HAUSSE EN MAI

9 juillet - Les exportations de l’Allemagne ont rebondi plus nettement que prévu en mai, permettant à l’excédent commercial d’augmenter après la baisse enregistrée le mois précédent, montrent les données publiées lundi par l’Office fédéral de la statistique.

Les exportations de la première économie d’Europe, corrigées des variations saisonnières, ont augmenté de 1,8% sur un mois en mai après une contraction de 0,3% en avril

Les importations pour leur part ont affiché une croissance de 0,7%, contre une hausse de 2,2% le mois précédent.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à un gain de 0,75% pour les exportations et à une contraction de 0,3% pour les importations.

L’excédent commercial est ressorti en hausse à 20,3 milliards d’euros, contre 19,4 milliards en avril et un consensus à 20,0 milliards.

Tableau

* PRODUCTION INDUSTRIELLE EN HAUSSE DE 2,6% EN MAI

6 juillet - La production industrielle a augmenté plus fortement que prévu en mai en Allemagne, laissant supposer que les usines de la première économie d’Europe retrouvent du dynamisme après un faible début d’année.

La production industrielle allemande a bondi de 2,6% en mai, montrent les données publiées vendredi par le ministère de l’Economie, alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient une hausse limitée à 0,3%.

La statistique d’avril a été révisée en baisse pour afficher désormais un recul de 1,3% au lieu de 1% comme précédemment annoncé.

Tableau

* LES COMMANDES À L’INDUSTRIE REBONDISSENT DE 2,6% EN MAI

5 juillet - Les commandes à l’industrie ont rebondi en mai, affichant une hausse plus forte que prévu après quatre mois consécutifs de baisse, ce qui suggère que le rythme d’activité des usines de la première économie d’Europe va s’accélérer.

Leur hausse sur un mois a atteint 2,6% après une diminution de 1,6% en avril, selon les données publiées jeudi par Destatis, l’office fédéral de la statistique.

Le chiffre d’avril avait été annoncé à -2,5% en première estimation.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une progression de 1,1% en mai.

Tableau * Les indicateurs publiés en juin (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below