July 5, 2018 / 2:00 PM / in 4 months

LEAD 1-Merkel appuierait une baisse des taxes de l'UE sur les autos US

(Actualisé avec déclarations de Merkel, précisions, contexte)

par Markus Wacket

BERLIN, 5 juillet (Reuters) - Angela Merkel a déclaré jeudi qu’elle soutiendrait un abaissement des droits de douane européens sur l’automobile, conformément à une exigence des Etats-Unis, qui menacent de relever leurs propres taxes sur les importations de voitures européennes.

Mécontent de la différence entre les niveaux de taxation des importations de voitures aux Etats-Unis et dans l’Union européenne, le président américain Donald Trump a menacé le mois dernier d’imposer des droits de douane de 20% sur tous les véhicules assemblés dans l’UE, ce qui pourrait être particulièrement pénalisant pour les constructeurs allemands spécialisés dans le haut de gamme.

D’après une source du secteur automobile, l’ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne a déclaré mercredi aux patrons de Daimler, Volkswagen et BMW que Donald Trump pourrait renoncer à cette menace si l’UE abaissait ses droits de douane sur les importations de voitures américaines.

Angela Merkel s’est dite favorable à une telle initiative européenne tout en soulignant qu’elle devrait s’appliquer à d’autres pays que les seuls Etats-Unis pour respecter les règles de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC).

“Lorsque nous voulons négocier des droits de douane, sur l’automobile par exemple, nous avons besoin d’une position européenne commune et nous sommes encore en train d’y travailler”, a dit la chancelière allemande. “Je serais prête à soutenir des négociations sur une réduction des droits de douane mais nous ne pourrions pas le faire pour les Etats-Unis seulement.”

La fédération allemande de l’automobile VDA a déclaré que toute suppression réciproque de barrières douanières constituerait une évolution positive.

“Mais il est évident que les négociations se déroulent exclusivement au niveau politique”, dit-elle dans un communiqué.

Cette volonté apparente d’apaisement des deux côtés de l’Atlantique fait rebondir les valeurs automobiles sur les Bourses européennes, avec un indice sectoriel en hausse de 3,28%. Les constructeurs allemands Volkswagen, Daimler et BMW gagnent tous plus de 3,5% à 13h50 GMT et occupent les trois premières places de l’indice EuroStoxx 50 de la zone euro (+0,71%). (Avec Andreas Rinke, Joseph Nasr, Thomas Escritt, Sabine Wollrab et Irene Preisinger Claude Chendjou et Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below