July 3, 2018 / 7:52 AM / 2 months ago

Dollar et incertitudes responsables du yuan affaibli-BPC

SHANGHAI/PEKIN, 3 juillet (Reuters) - L’accès de faiblesse du yuan s’explique à la fois par la vigueur du dollar et par les incertitudes extérieures, a déclaré mardi Yi Gang, le gouverneur de la Banque populaire de Chine (BPC).

“Nous avons observé ces derniers temps des fluctuations sur le marché des changes et nous les surveillons de près”, déclare-t-il, sur le site de la banque centrale chinoise. “Cela s’explique surtout par le renforcement du dollar et par des incertitudes extérieures”.

Le yuan onshore a fléchi en deçà de 6,7 par dollar mardi en début de journée, au plus bas depuis le 9 août 2017. La monnaie chinoise a perdu plus de 4% de sa valeur face au dollar depuis la mi-juin, et les banques publiques s’employaient apparemment à la soutenir mardi.

Quatre cambistes ont dit à Reuters que ces banques échangeaient du yuan contre du dollar sur le marché forward pour en revendre immédiatement une partie sur le marché spot. Traders et économistes disent que ces banques agissent parfois pour le compte de la banque centrale sur le marché interbancaire.

Les propos de Yi Gang ne font aucune référence aux bruits d’intervention qui courent sur le marché des changes.

La BPC n’était pas disponible dans l’immédiat.

Les fondamentaux économiques de la Chine demeurent sains et les risques financiers sont pour l’essentiel maîtrisés, poursuit Yi Gang. “Les paiements internationaux ont été stables et les flux de capitaux transfrontaliers globalement équilibré”, observe-t-il.

Yi Gang ajoute que la Chine doit rester engagée dans sa politique de taux flottant encadré pour le yuan, qui s’appuie sur l’offre et la demande et sur la valeur du yuan face à un panier de devises, car l’expérience montre qu’elle marché.

La Chine continuera de poursuivre une politique monétaire prudente et neutre pour maintenir le yuan fondamentalement stable à un niveau raisonnable, conclut Yi Gang.

Le yuan et les Bourses chinoises sont fébriles avant le 6 juillet, date à laquelle des droits de douane américains sur 34 milliards de dollars de produits chinois doivent entrer en vigueur. Pékin compte réagir en imposant ses propres droits sur des produits américains.

Les médias publics jugent que la baisse de la Bourse n’est qu’une “réaction irrationnelle” et ils exhortent les investisseurs à garder leur sang froid face à l’escalade des tensions commerciales.

Des analystes de Commerzbank notent que les tensions commerciales pèsent de fait sur la monnaie chinoise mais ils ne pensent pas que Pékin use du taux de change comme d’une arme commerciale.

“L’incertitude liée au contentieux commercial, une perspective de croissance en demi-teinte et le biais accommodant de la politique monétaire chinoise laissent penser que le renminbi restera affaibli dans les trimestres à venir”, écrivent-ils.

Bureau de pékin, Kevin Yao, Winni Zhou, John Ruwitch Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below